NOUVELLES

Poursuite de 580 000 $ contre Saint-François d'Assise et un médecin

16/04/2013 05:44 EDT | Actualisé 16/06/2013 05:12 EDT

Les proches d'un homme mort  après une opération à l'Hôpital Hôpital Saint-François d'Assise, à Québec, poursuivent l'établissement et un médecin pour un peu plus de 580 000 $. Selon la poursuite, plusieurs fautes médicales ont provoqué la mort de Steve Gagné, 47 ans, en avril 2010.

Selon la requête, Steve Gagné s'est d'abord fait retirer une partie de l'intestin par le médecin Philippe Bouchard, le 2 mars 2010. À la suite de l'opération, il aurait contracté la bactérie C. difficile après avoir partagé la chambre d'un patient infecté.

C'est à partir de ce moment que son état de santé s'est déterioré. Le père de famille s'est plaint de douleurs aiguës, mais selon la requête il n'aurait pas été pris au sérieux. Il a été victime d'un choc septique. Puis, les médecins ont procédé à l'ablation complète de son côlon en raison des dommages causés par la bactérie C. difficile.

Un mois après son hospitalisation, Steve Gagné a entrepris une douloureuse réadaptation. Il avait de la difficulté à se déplacer. Le patient se serait plaint de douleurs aux jambes, particulièrement à la jambe droite. Malgré la proposition d'une physiothérapeute de retarder son départ de l'hôpital, le patient a obtenu son congé le 12 avril 2010.

Steve Gagné est mort le lendemain d'une embolie pulmonaire massive.

La poursuite s'appuie sur le rapport d'enquête du coroner qui précise notamment qu'un caillot de sang, qui se trouvait possiblement dans ses membres inférieurs, serait à l'origine de l'embolie.

À la suite de ce décès, le coroner Martin Clavet a recommandé au Collège des médecins d'examiner les soins prodigués à M. Gagné.

La poursuite est intentée au nom de sa conjointe et de son fils qui avait 14 ans lorsqu'il a perdu son père. 

PLUS:rc