NOUVELLES

"Incertitude" sur les banques espagnoles: Blanchard (FMI) précise ses propos

16/04/2013 05:27 EDT | Actualisé 16/06/2013 05:12 EDT

Le chef économiste du FMI, Olivier Blanchard, a précisé mardi dans un courriel envoyé aux médias hispanophones ses propos sur l'"incertitude" entourant les banques espagnoles qui semblaient en contradiction avec les rapports précédents de l'institution.

Présentant les prévisions économiques mondiales du FMI lors d'une conférence de presse, M. Blanchard avait déclaré plus tôt dans la journée, qu'il y avait "clairement une incertitude dans l'esprit de beaucoup de personnes sur le réel état des banques espagnoles".

Le chef économiste avait ajouté qu'il jugeait dès lors "essentiel" le projet d'une union bancaire, actuellement en gestation au sein de l'Union européenne, et d'une supervision confiée à la Banque centrale européenne (BCE).

Plus tard dans la journée, M. Blanchard a tenu à préciser ses déclarations dans un courriel que l'AFP a pu consulter.

"Je tiens à clarifier le fait que mes propos sur l'incertitude autour des banques espagnoles se référaient explicitement à l'opinion exprimée par certains acteurs de marchés sur l'évolution de la rentabilité des banques", écrit le chef économiste du Fonds monétaire international.

Dans ce courriel, il a ajouté que l'opinion du Fonds sur le secteur bancaire espagnol "restait" celui exprimé dans les rapports sur le secteur financier du pays et qui ont conclu que la remise en état des banques fragiles avait atteint un stade "avancé".

Publié début février, un rapport du FMI avait ainsi relevé les "progrès majeurs" réalisés dans l'assainissement du secteur financier en Espagne.

Les banques espagnoles plombées par les actifs toxiques avaient été renflouées en décembre par l'Union européenne à hauteur de 37 milliards d'euros aux termes d'un programme surveillé par la troïka FMI-UE-BCE.

jt/sl/rap

PLUS:afp