NOUVELLES

FMI: croissance économique ralentie dans les pays pétroliers du MO en 2013

16/04/2013 09:19 EDT | Actualisé 16/06/2013 05:12 EDT

Les pays pétroliers du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord (MENA) verront leur croissance économique ralentir à 3,2% en 2013, contre 5,7% l'année précédente, en raison d'une demande mondiale relativement faible sur le brut, a annoncé mardi le Fonds monétaire international (FMI).

"Pour les pays exportateurs de pétrole de la région MENA, 2012 a été une année de forte croissance, avec un taux d'environ 5,75%", indique le FMI dans ses prévisions économiques mondiales, expliquant cette performance par la reprise quasi-totale par la Libye de sa production pétrolière et une forte croissance économique dans les monarchies du Golfe.

"Le taux de croissance devrait tomber à 3,25% en 2013, la hausse de la production pétrolière observant une pause dans un contexte d'une demande mondiale sur le pétrole relativement faible", poursuit-il.

Les exportateurs de brut de la région MENA sont l'Arabie saoudite, poids lourd de l'Opep, et les autres monarchies du Golfe ainsi que l'Algérie, la Libye, l'Irak, l'Iran et le Yémen.

En Iran, pays soumis à des sanctions occidentales pour son programme nucléaire controversé, la croissance va se contracter encore de 1,3% en 2013, après une contraction de 1,9% l'an dernier, selon le FMI.

L'approvisionnement supplémentaire du marché par l'Irak et la Libye devrait "largement compenser la baisse des exportations pétrolières d'Iran cette année", ajoute le Fonds, notant qu'"une nette baisse de la demande sur le pétrole saoudien devrait réduire légèrement la production" du géant pétrolier.

ak/tm/sw

PLUS:afp