NOUVELLES

En attendant...

16/04/2013 03:55 EDT | Actualisé 15/06/2013 05:12 EDT

Voici le schéma tactique en ce début de semaine : un deux contre deux.

Un texte de Marie Malchelosse

Un enlevant tournoi de soccer à la sauce volleyball de plage, mais sur gazon synthétique, a pimenté la séance d'entraînement de l'Impact mardi matin, après son match nul contre le Crew de Columbus dimanche.

Même Marco Schällibaum a sué quelques gouttes en faisant équipe avec Jeb Brovsky. Ils affrontaient le redoutable duo d'Hassoun Camara et de Karl Ouimette.

Après quelques coups ratés, Schällibaum a mis la faute sur ses chaussures, « inappropriées pour l'exercice », a-t-il dit.

La réponse de Camara : « Pas d'excuses, coach! »

Si l'atmosphère était détendue, c'est que l'Impact doit encore composer avec une longue pause. Le prochain match, le 24 avril, sera un affrontement contre le Toronto FC dans le cadre du Championnat canadien, le tournoi qui détermine le représentant unifolié dans la Ligue des champions de la CONCACAF.

Ferrari en examen

Cette deuxième pause de suite donne le temps aux joueurs de soigner petits bobos et autres maux légers. C'est le cas du défenseur central Matteo Ferrari, qui passait un examen d'imagerie par résonance magnétique au cours de la journée.

Quelques minutes avant le match contre le Crew, dimanche, Ferrari a ressenti une douleur au mollet gauche et a préféré se retirer de la formation. C'est le Québécois Karl Ouimette qui l'a remplacé... au pied levé!

« On va voir les résultats et, à partir de là, on prendra une décision pour voir combien de temps il aura pour se soigner », a dit l'entraîneur adjoint Mauro Biello.

Troy, l'homme de fer

La vedette du match nul contre Columbus, Troy Perkins, a reçu les éloges de son entraîneur Youssef Dahha.

« Il est comme un deuxième entraîneur. D'abord parce qu'il voit tout et parce qu'il gère tout ce qu'il a devant lui. J'ai toujours dit que les joueurs travaillent pour le gardien. Lui, il va aider les joueurs. Pour l'instant, je trouve qu'il gère très très bien ses joueurs, surtout la ligne du milieu et la ligne défensive. Puis, il a une bonne complicité avec eux aussi. »

Le cerbère, pour sa part, est resté très humble et terre à terre.

« Les gars devant moi sont très expérimentés, mais pour moi, ça ne change rien. Je vais quand même continuer à crier après eux tout simplement parce que ça me garde dans le match. »

Perkins profitera d'un peu de repos pendant les mois très occupés de mai et de juin. Il cédera sa place à Evan Bush pour la durée du Championnat canadien, peu importe les résultats obtenus par l'Impact.

PLUS:rc