NOUVELLES

Canada: les maisons de fumeurs ne sentent pas l'oseille

16/04/2013 05:23 EDT | Actualisé 16/06/2013 05:12 EDT

Les agents immobiliers canadiens ne doivent pas aimer les fumeurs: leurs maisons se vendent beaucoup moins bien que les autres.

Et leurs prix en subissent le contre-coup: la différence peut atteindre jusqu'à 29% en Ontario et entre 10% et 19% au Québec, selon une étude publiée mardi.

Le commanditaire de la recherche menée par l'institut Léger Marketint, le groupe pharmaceutique Pfizer, pourrait profiter de cette découverte: parmi ses produits figure un médicament facilitant l'abandon de la cigarette.

Quelque 400 agents immobiliers ont été interrogés début février. Plus de la moitié ont reconnu que la plupart de leurs clients potentiels sont moins intéressés par une maison sentant la cigarette, et que beaucoup y renoncent d'entrée de jeu. C'est précisément l'odeur qu'ils trouvent le plus souvent dissuasive, les craintes pour la santé des habitants venant après.

via/jca

PLUS:afp