NOUVELLES

Boston: des bombes artisanales déposées au sol

16/04/2013 01:09 EDT | Actualisé 16/06/2013 05:12 EDT

Les explosions qui ont endeuillé le marathon de Boston lundi sont dues à des bombes artisanales, sans doute des cocottes minute, déposées au sol accompagnées de billes d'acier ou de clous pour multiplier les dégâts, selon les premiers témoignages et éléments de l'enquête.

Le FBI et la police de Boston se refusaient mardi à livrer des détails de l'enquête à ce stade ou à évoquer une quelconque piste, islamiste ou intérieure, au lendemain de la double explosion qui a provoqué la mort de trois personnes et fait plus de 170 blessés.

Selon plusieurs médias américains, les bombes ont été disposées dans des cocottes-minute équipées de minuteurs et placées à l'intérieur de sacs noirs.

Une trentaine de policiers scientifiques spécialistes des explosifs ont été dépêchés sur place, selon l'agent spécial Gene Marquez, du Bureau de l'ATF, l'agence fédérale chargée de traquer les armes et explosifs en circulation.

"Il va falloir plusieurs jours pour étudier la scène de crime", a-t-il affirmé.

La puissance des deux bombes, avec un effet de souffle relativement limité, semble écarter l'utilisation d'explosifs de types militaires, type C4, RDX ou Semtex, très puissants et difficiles à se procurer.

Les abords de l'arrivée du marathon ont été examinés à deux reprises, le matin et une heure avant l'arrivée des premiers coureurs, sans qu'aucune trace d'explosif ne soit trouvée, selon le commissaire de Boston Edward Davis.

La composition des explosifs artisanaux n'a pas été précisée. Mis à part le nitrate d'ammonium fréquemment utilisé pour les voitures piégées, nombre d'attentats à la bombe ces dernières années ont perpétrés avec du TATP (triacétone tripéroxide), parfois disposé dans des "bombes tuyaux".

Les "bombes tuyaux" sont constituées d'un tuyau de métal dans lequel est disposé l'explosif. C'est ce type de bombe qu'avait utilisé Eric Rudolph pour l'attentat du parc du Centenaire à Atlanta pendant les jeux Olympiques de 1996 qui fit deux morts et 112 blessés.

Le TATP, qui est très instable, peut être confectionné à partir de produits en vente libre, dont de l'eau oxygénée et de l'ammoniac. Il a notamment été utilisé par les auteurs des attentats de Londres le 7 juillet 2005 ainsi que par Richard Reid, le Britannique qui avait tenté de faire exploser ses chaussures bourrées d'explosif à bord d'un vol Paris-Miami le 22 décembre 2001.

Les services d'urgence de Boston ont fait état de nombreuses blessures au niveau des membres inférieurs, ayant nécessité des amputations à plusieurs occasions.

"Ce n'est pas inhabituel. Cette bombe a probablement été placée près du sol et donc des blessures des membres inférieurs sont à redouter", a expliqué sur CNN le Dr George Velmahos, chief du service de traumatologie au Massachussetts General Hospital, qui a dû effectuer quatre amputations.

Les effets de l'explosion ont été aggravés par l'utilisation de billes d'acier de roulements à billes, a affirmé sur FoxNews le président de la Commission de la sécurité intérieure à la Chambre des représentants, Michael McCaul.

Un élément confirmé par le Dr Velmahos: "on a retrouvé toutes sortes d'objets tranchants dans les corps, cette bombe contenait probablement de multiples fragments métalliques. Nous avons retiré des billes et des clous".

Les bombes dissimulées dans des cocottes-minute remplies de shrapnel ont été souvent utilisées dans le passé, notamment lors de la vague d'attentats en France en 1995.

Dès 2003, le département américain de la Sécurité intérieure mettait mettant en garde contre ce mode opératoire dans un mémorandum .

"Une technique couramment enseignée dans les camps d'entraînement afghans est d'utiliser ou de convertir des cocottes-minute en bombes artisanales", notait-il.

En 2010, le magazine de la branche yéménite d'Al-Qaïda expliquait comment fabriquer une bombe avec une cocotte-minute et du shrapnel, selon le site internet spécialisé SITE. L'article, intitulé "Fabrique une bombe dans la cuisine de ta mère", figuarait comme une "lecture hautement recommandée" sur un forum de suprémacistes blancs américains, Stormfront, selon SITE.

mra-ddl/jca

PLUS:afp