NOUVELLES

Attentats de Boston: condamnations de Ryad de l'OCI et des monarchies du Golfe

16/04/2013 12:43 EDT | Actualisé 16/06/2013 05:12 EDT

L'Arabie saoudite, l'Organisation de la coopération islamique (OCI) et le Conseil de coopération du Golfe (CCG) ont séparément condamné mardi les attentats de Boston, les qualifiant d'"acte de terrorisme" tout comme l'a fait le président américain Barack Obama.

Dans un message de condoléances au peuple américain publié par l'agence officielle Spa, le roi Abdallah d'Arabie saoudite s'est dit "attristé par la nouvelle des deux explosions qui se sont produites à Boston".

"Nous condamnons ces actes de terrorisme visant des innocents et commis par des criminels qui ne représentent qu'eux mêmes et qui sont sans religion, ni foi", ajoute le souverain saoudien.

Le secrétaire général de l'OCI, Ekmeleddin Ihsanoglu, a estimé dans un communiqué que de "tels actes visant un évènement sont lâches et répréhensibles".

L'OCI, basée en Arabie saoudite, comprend 57 pays musulmans.

Par ailleurs, les monarchies du Golfe, par la voix du secrétaire général du CCG, Abdelatif Zayani, a condamné les deux attentats, les qualifiant, dans un communiqué, d'"actes terroristes lâches qui vont à l'encontre de toutes les valeurs et de tous les principes".

Le CCG, basé à Ryad, compte, outre l'Arabie saoudite, Bahreïn, les Emirats arabes unis, Oman, Qatar et le Koweït.

Le président Barack Obama a qualifié mardi les attentats de Boston d'"acte de terrorisme" et concédé que les autorités américaines ne savaient pas encore si cet "acte odieux et lâche" était le fait d'un individu ou d'un groupe, étranger ou américain.

Deux bombes ont explosé lundi près de l'arrivée du célèbre marathon de Boston, faisant trois morts et 176 blessés. M. Obama a promis que le ou les auteurs rendraient des comptes devant la justice, et assuré que les Américains "refusent d'être terrorisés".

aa/mh/cnp

PLUS:afp