NOUVELLES

Attentat de Boston: le FBI promet d'enquêter "jusqu'au bout de la terre"

16/04/2013 10:53 EDT | Actualisé 16/06/2013 05:12 EDT

La police fédérale américaine a promis mardi qu'elle allait enquêter "jusqu'au bout de la terre" pour trouver le ou les auteurs de l'attentat de Boston (nord-est) qui a fait lundi 3 morts et plus de 170 blessés, dont 17 sont dans un état critique.

"Notre enquête ne va sans doute certainement pas s'arrêter à la ville de Boston. Elle devrait s'étendre. Il s'agira d'une enquête mondiale. Nous allons aller jusqu'au bout de la terre pour identifier la ou les sujets qui sont responsables de ce crime ignoble et nous ferons tout ce que nous pourrons pour les traduire devant la justice", a déclaré l'agent du FBI Rick DesLauriers lors d'une conférence de presse.

"Nous sommes actuellement en train d'interroger une grande variété de témoins", a-t-il ajouté.

M. DesLauriers a en outre précisé que le FBI ne disposait pas d'informations sur d'éventuelles menaces avant le marathon.

"Je n'ai pas connaissance d'informations de menaces antérieures au marathon", a-t-il affirmé.

Aucune autre menace n'a non plus été identifiée dans la ville au lendemain de la double explosion, a ajouté M. DesLauriers. Les investigations se poursuivent en différents de points de la ville mais "il n'y a pas d'autres menaces connues", a-t-il déclaré.

Le gouverneur de l'Etat du Massachusetts, Deval Patrick, a quant à lui, tenu à préciser que deux bombes seulement avaient explosé lundi, et qu'aucun autre engin explosif n'avait été retrouvé.

"Il est important de clarifier le fait que deux engins explosifs seulement ont été trouvés hier" près de la ligne d'arrivée du marathon annuel de Boston et qu'aucun autre engin explosif n'a été retrouvé par la suite, a-t-il déclaré lors de la même conférence de presse.

Le chef de la police Ed Davis a donné pour sa part un nouveau bilan des victimes. "A ce stade, 176 personnes ont été traitées dans les hôpitaux de la région. (...) 17 de ces personnes sont dans un état critique, en plus des trois morts", a-t-il déclaré.

bur-are/jca

PLUS:afp