L'alimentation occidentale augmente le risque de décès prématuré

Publication: Mis à jour:
REGIME OCCIDENTAL
Viande rouge et pommes de terre frites? Le duo fatal du régime occidental | Flick/colonnade

Dis-moi ce que tu manges et je te dirai les risques auxquels tu t'exposes. Selon les données rassemblées par la chercheuse à l'Inserm Tasnime Akbaraly, un régime de type "occidental", c'est-à-dire à base de fritures, d'aliments sucrés, de viande rouge ou transformée, de produits laitiers ou encore graines raffinés réduit la probabilité de vieillir en bonne santé.

Dans une étude bientôt publiée dans la revue The American Journal of Medicine, Tasnine Akbaraly et son équipe ont utilisé un index, une sorte de régime idéal, appelé Alternative Healthy Eating Index (AHEI) afin de pouvoir mesurer l'influence du régime alimentaire sur la santé de 3.775 hommes et 1.575 femmes. Une cohorte de participants de nationalité britannique âgés de 51 ans en moyenne lorsque l'expérience a commencé et suivie de 1985 à 2009.

Grâce à ces données de santé, les chercheurs ont pu identifier l'état de santé des participants, leur évolution allant parfois jusqu'au décès.

Ainsi, seuls 4% des participants ont vieilli de façon idéale, sans accident ni maladies chroniques ainsi qu'en bonne forme physique et mentale. 12,7% des participants ont été victime d'un événement cardiovasculaire non fatal, 2,8% en sont décédés, 7,3% étaient décédés d'autres causes. Mais l'immense majorité, 73,2% a vieilli "normalement".

À quelles conclusions les chercheurs sont-ils parvenus? Plus le régime alimentaire des participants était éloigné de l'idéal tel que défini dans l'index AHEI, plus leur risque de décès prématuré, d'origine cardiovasculaire ou non, était élevé. En cause: notre régime à l'occidentale, riche en acide gras saturés présents dans la viande, les produits laitiers, bref autant d'aliments auxquels nous sommes habitués.

Qu'est-ce que l'AHEI?


Mis au point par des chercheurs de l'Université de Harvard, ce régime vise à réduire le risque de maladies cardiovasculaires ou de maladies chroniques telles que le diabète de type 2. Il recommande de bannir certaines matières grasses comme le beurre et de les remplacer par des matières grasses plus saines comme l'huile d'olive. Il promeut également la consommation de légumes, de fruits et de grains entiers non raffinés. Pour ce qui est des protéine, l'AHEI recommande principalement la consommation de protéines d'origines végétales et une consommation limitée de viande rouge. Le poisson est quant à lui recommandé.

Les résultats de cette étude n'ont rien d'une surprise. De nombreuses analyses ont par exemple établi une corrélation positive entre régime végétarien et réduction du risque de mort prématuré. La dernière en date, publiée en janvier 2013, estimait qu'une telle alimentation diminuerait de 32% le risque de maladie cardiovasculaire.

Envie de mieux manger? Nous vous conseillons ces super aliments de saison:

Close
Les super-aliments d'avril
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Quelques idées pour manger moins de viande:

Close
8 aliments pour remplacer la viande
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Crédit photo : Flickr/Colonnade

Sur le web

Développer une politique en faveur d'une alimentation durable !

La Bolivie ouvre «la route du quinoa», la graine d'or des Andes