Dis-moi ce que tu manges et je te dirai les risques auxquels tu t'exposes. Selon les données rassemblées par la chercheuse à l'Inserm Tasnime Akbaraly, un régime de type "occidental", c'est-à-dire à base de fritures, d'aliments sucrés, de viande rouge ou transformée, de produits laitiers ou encore graines raffinés réduit la probabilité de vieillir en bonne santé.

Dans une étude bientôt publiée dans la revue The American Journal of Medicine, Tasnine Akbaraly et son équipe ont utilisé un index, une sorte de régime idéal, appelé Alternative Healthy Eating Index (AHEI) afin de pouvoir mesurer l'influence du régime alimentaire sur la santé de 3.775 hommes et 1.575 femmes. Une cohorte de participants de nationalité britannique âgés de 51 ans en moyenne lorsque l'expérience a commencé et suivie de 1985 à 2009.

Grâce à ces données de santé, les chercheurs ont pu identifier l'état de santé des participants, leur évolution allant parfois jusqu'au décès.

Ainsi, seuls 4% des participants ont vieilli de façon idéale, sans accident ni maladies chroniques ainsi qu'en bonne forme physique et mentale. 12,7% des participants ont été victime d'un événement cardiovasculaire non fatal, 2,8% en sont décédés, 7,3% étaient décédés d'autres causes. Mais l'immense majorité, 73,2% a vieilli "normalement".

À quelles conclusions les chercheurs sont-ils parvenus? Plus le régime alimentaire des participants était éloigné de l'idéal tel que défini dans l'index AHEI, plus leur risque de décès prématuré, d'origine cardiovasculaire ou non, était élevé. En cause: notre régime à l'occidentale, riche en acide gras saturés présents dans la viande, les produits laitiers, bref autant d'aliments auxquels nous sommes habitués.

Qu'est-ce que l'AHEI?

Mis au point par des chercheurs de l'Université de Harvard, ce régime vise à réduire le risque de maladies cardiovasculaires ou de maladies chroniques telles que le diabète de type 2. Il recommande de bannir certaines matières grasses comme le beurre et de les remplacer par des matières grasses plus saines comme l'huile d'olive. Il promeut également la consommation de légumes, de fruits et de grains entiers non raffinés. Pour ce qui est des protéine, l'AHEI recommande principalement la consommation de protéines d'origines végétales et une consommation limitée de viande rouge. Le poisson est quant à lui recommandé.

Les résultats de cette étude n'ont rien d'une surprise. De nombreuses analyses ont par exemple établi une corrélation positive entre régime végétarien et réduction du risque de mort prématuré. La dernière en date, publiée en janvier 2013, estimait qu'une telle alimentation diminuerait de 32% le risque de maladie cardiovasculaire.

Envie de mieux manger? Nous vous conseillons ces super aliments de saison:

Loading Slideshow...
  • La roquette

    <strong>Pourquoi on l'aime:</strong> 100g de roquette contiennent juste ce qu'il faut de vitamines A et C, ainsi que 16% de la dose quotidienne recommandée de calcium. <strong>Comment la savourer:</strong> Selon la nutritionniste américaine Elizabeth M. Ward, la roquette peut avoir "un goût poivré et amer." Mieux vaut donc la mélanger à d'autres verdures.

  • Les asperges

    <strong>Pourquoi on les aime:</strong> Ce légume pauvre en calories est une excellente source de vitamines A, E et C, de fer, de potassium et de protéines. Les asperges pourraient en plus aider à combattre certaines formes de cancer, selon <em><a href="http://www.eatingwell.com/blogs/health_blog/5_powerful_health_benefits_of_asparagus_you_probably_didn_t_know" target="_blank">Eating Well</a></em>. Le tout grâce à un composé appelé glutathione, aussi présent dans les choux frisés et de Bruxelles. Les asperges sont aussi pleines de fibres, selon Elizabeth Ward, selon qui "On peut ressentir la nature fibreuse d'une asperge rien qu'en croquant dedans." <strong>Comment les savourer:</strong> "C'est tellement bon cuit au four avec un filet d'huile d'olive," déclare la nutritionniste. Et cela ne prend que sept minutes." On peut aussi les mélanger à une salade ou à une quiche. Selon Elizabeth Ward, le plus important est de manger les bouts, qui ont la plus grosse concentration de nutriments.

  • Les échalotes

    <strong>Pourquoi on les aime</strong> Les échalotes ont commencé à arriver à maturité le mois dernier, et il est désormais temps de s'en délecter. Au même titre que l'ail et les oignons, les échalotes semblent être efficaces contre les maladies du coeur et certains cancers. Comme les pommes, les échalotes aident à lutter contre les maladies respiratoires. <strong>Comment les savourer:</strong> Les échalottes caramélisées sont un excellent accompagnement au poulet ou au steak. Elizabeth Ward déclare même les marier avec à peu près tout: la soupe, les pommes sautées et la sauce tomate. Elle conseille d'essayer avec une salade de printemps avec des dés de tomates, du concombre, du basilic, de l'huile d'olive et du vinaigre balsamique.

  • La rhubarbe

    <strong>Pourquoi on l'aime:</strong> Riche en fibres, pauvre en calories, la rhubarbe contient des flavonols, antioxidants présents aussi dans le thé vert, le chocolat noir et le vin rouge. En outre, c'est une excellente source de vitamines C et K, de potassium et de calcium. Les graines et racines de la rhubarbe sont aussi utilisées pour lutter contre les problèmes digestifs. <strong>Comment la savourer:</strong> La rhubarbe, assez amère, doit souvent être assemblée à des aliments sucrés pour être agréable à manger. Par exemple, Elizabeth Ward nous recommande un sorbet avec du nectar d'agave et une sauce aux fraises.

  • Les épinards

    <strong>Pourquoi on les aime:</strong> Popeye vout le dira, les épinards contiennent énormément de vitamines A et C, ainsi qu'une bonne dose de fer. ils sont aussi très riches en folates, qui sont surtout excellentes pour les femmes enceintes. <strong>Comment les savourer:</strong> Les épinards sont surtout très bons en salade. Une goutte de jus de citron aidera votre corps à absorber le fer présent dans le légume. Cuisinés avec de l'huile d'olive, les épinards se marient parfaitement avec des pâtes et des oeufs brouillés.

Quelques idées pour manger moins de viande:

Loading Slideshow...
  • Quinoa

    Une simple assiette de Quinoa équivaut à 28 grammes de viande.

  • Tofu

    50 grammes de tofu, ou 25 grammes de viande? Le rapport est de deux pour un. Les japonais ne s'y sont pas trompés.

  • Tempeh

    Le tempeh contient autant de protéine que la viande rouge. 200 grammes de tempeh, en voilà un bon steak!

  • Haricots noirs

    100 grammes de ces merveilleux haricots contiennent plus de 20 grammes de protéines.

  • Beurre de cacahuète

    Le must. Une cuiller de beurre de cacahuète contient autant de protéines que 30 grammes de viande.

  • Pois chiches

    Et si on remplaçait le poulet rôti par du houmous? Environ 15% de protéines dans ce pois riche et nutritif.

  • Haricot rouge

    Plus de bavette dans le frigo? Pas d'inquiétude. Une conserve de haricots rouges contient autant de protéines.

  • Amandes

    Pour la même quantité, l'amande est deux fois plus nutritive.


Crédit photo : Flickr/Colonnade