NOUVELLES

USA: le Pentagone renonce à créer un médaille pour les pilotes de drones

15/04/2013 03:18 EDT | Actualisé 15/06/2013 05:12 EDT

Le Pentagone a annoncé lundi qu'il renonçait à créer une médaille saluant les "réalisations extraordinaires" des pilotes de drones face à l'irritation provoquée chez les vétérans américains qui dénonçaient une décoration pour des militaires ne mettant pas leur vie en jeu.

"Le rang protocolaire de la médaille a conduit à des idées fausses qui ont détourné de l'intention originelle", admet le secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel dans un communiqué, tout en reconnaissant la nécessité "d'assurer une reconnaissance" aux actions des pilotes de drones et spécialistes de la cyberguerre pour qui elle avait été créée.

La "Distinguished Warfare Medal" devait être la première médaille récompensant la valeur au combat créée depuis la Seconde guerre mondiale. L'annonce de sa création en février avait déclenché une vive polémique dans les rangs et dans les organisations d'anciens combattants en raison de la préséance qui lui était accordée dans l'ordre protocolaire des décorations militaires américaines.

Elle devait figurer place en quatrième position dans l'ordre protocolaire, juste derrière la prestigieuse médaille d'honneur (11 décernées depuis le 11-Septembre), les Croix spécifiques à chaque branche de l'armée et la Silver Star (moins de 900 décernées depuis 2001). Mais elle devait précéder la Bronze Star, y compris avec la mention "V" décernée pour la valeur au combat.

Des élus ont présenté un projet de loi qui abaisserait son rang dans l'ordre protocolaire des médailles. Dans les couloirs du Pentagone, elle a vite été raillée comme la "médaille Nintendo".

A la place, le chef du Pentagone, lui-même titulaire de deux Purple Hearts pour avoir été blessé au Vietnam, dit avoir ordonné la création d'une "distinction" spécifique aux pilotes de drones qui sera apposée sur des médailles existantes.

Pour James Koutz, qui est à la tête de l'American Legion, une des principales organisations d'anciens combattants, la décision de Chuck Hagel "remet les choses en perspective".

"Il y a une différence fondamentale entre ceux qui combattent à distance ou par ordinateur et ceux qui se battent contre un ennemi qui essaie de les tuer", affirme-t-il dans un communiqué.

mra-ddl/rap

PLUS:afp