NOUVELLES

Sécurité/Afrique: Alger et Pretoria appellent à y accorder plus d'attention

15/04/2013 11:23 EDT | Actualisé 15/06/2013 05:12 EDT

L'Algérie et l'Afrique du Sud ont appelé lundi les pays du continent à accorder "plus d'attention aux questions de la sécurité" à l'occasion d'une visite du président sud-africain Jacob Zuma à Alger.

"Nous avons consacré plus de temps aux problèmes de la sécurité du continent africain", a déclaré M. Zuma, à l'issue d'entretiens avec son homologue algérien Abdelaziz Bouteflika.

"Nous sommes convaincus, que nous, en tant qu'Africains, nous devons consacrer plus de temps et d'attention à ces questions de sécurité, surtout si l'on tient compte des récents événements en Libye, au Mali et en République centrafricaine", a-t-il ajouté, cité par l'agence de presse APS.

Le problème du Sahara occidental, qui oppose le Maroc au mouvement indépendantiste du Front Polisario, et la crise en Syrie ont également été abordés par les deux chefs d'Etat. "Nous avons des points de vue concordants sur ces questions", a dit M. Zuma.

Le sommet des pays émergents des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud), tenu récemment à Durban (Afrique du Sud), a été également abordé.

"C'était un avantage pour l'Afrique d'avoir abrité ce sommet. Cela lui permettra de devenir elle-même une partie de l'équation de la balance des pouvoirs mondiaux", a dit M. Zuma.

Il s'est dit, par ailleurs, "très satisfait" de la qualité des relations entre Alger et Pretoria qui coopèrent dans le tourisme, le sport et l'énergie nucléaire.

Les deux pays ont signé en 2010 un mémorandum de coopération relatif à l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire à l'issue d'une réunion de la Haute commission binationale de coopération. Cette commission doit se réunir d'ici fin 2013, selon le président sud-africain.

M. Zuma est arrivé lundi matin à Alger pour une visite de travail de deux jours centrée sur la coopération entre les deux pays.

abh/vl

PLUS:afp