NOUVELLES

Les ministres français lèvent le voile sur leurs finances personnelles

15/04/2013 05:00 EDT | Actualisé 15/06/2013 05:12 EDT

PARIS - Les 38 ministres du cabinet de François Hollande ont rendu publiques, lundi, leurs informations financières dans l'espoir de rétablir le lien de confiance entre la population et ses élus, qui a été mis à mal par l'affaire Cahuzac.

On apprend notamment dans les documents publiés en ligne que le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, possède un luxueux appartement d'une valeur de 2,75 millions d'euros à Paris, que le ministre de l'Économie Pierre Moscovici possède des investissements de 17 368 euros en Bourse, et que — scandale — le premier ministre Jean-Marc Ayrault conduit une voiture allemande, en l'occurrence une Volkswagen.

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a de son côté poussé l'exercice jusqu'à dévoiler qu'elle était l'heureuse propriétaire de... trois vélos.

La publication de ces renseignements financiers personnels a été motivée par l'éclatement d'un scandale au sein du gouvernement socialiste de M. Hollande, qui avait promis un gouvernement «irréprochable» en campagne électorale.

On a récemment appris que l'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac avait caché au fisc des centaines de milliers d'euros dans un compte en Suisse. Il avait démenti vigoureusement et à répétition les informations qui circulaient à cet effet.

Les sondages tendent à démontrer que la population française approuve l'effort de transparence du gouvernement. Mais pour certains, il s'agit au mieux d'une opération de relations publiques, et au pire, d'une violation de la vie privée.

Les déclarations de situation patrimoniale, publiées sur le site du gouvernement français, font partie de la série de mesures annoncées par François Hollande pour assainir la conduite financière des membres du gouvernement.

On ignore si la mise en place de ce nouveau code de conduite aura un impact sur la cote de popularité du président Hollande, qui est inférieure à 30 pour cent, ce qui fait de lui l'un des présidents les plus impopulaires de la politique contemporaine en France.

PLUS:pc