NOUVELLES

Le groupe de travail sur les enjeux du cinéma québécois est constitué

15/04/2013 06:03 EDT | Actualisé 15/06/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les réalisateurs Anaïs Barbeau-Lavalette et Podz, l'acteur Michel Côté, le producteur Pierre Even et l'actrice, scénariste et réalisatrice Micheline Lanctôt feront partie d'un groupe de travail sur les enjeux du cinéma québécois.

Le comité de travail mandaté par le gouvernement du Québec a annoncé lundi la composition du groupe, et le lancement officiel des travaux.

Ainsi, le groupe comptera aussi sur l'expertise de Michèle Fortin, présidente-directrice générale de Télé-Québec, Stéphan La Roche, président-directeur général du Conseil des arts et des lettres du Québec, de Fabienne Larouche, auteure et productrice et de Ségolène Roederer, directrice générale de Fondation Québec Cinéma, parmi près de 20 intervenants.

Selon ce qui avait été évoqué précédemment, le groupe doit établir un portrait de l'évolution des modes de consommation du cinéma selon les marchés et un examen de la situation de sa distribution sur toutes les plateformes.

Il doit aussi analyser les conditions qui mènent à la décision de financer la production de films.

Le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, avait confié, le 22 février, à la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), le mandat de former un groupe de travail sur les enjeux du cinéma québécois.

Les coprésidents du comité de travail, Rachel Laperrière, sous-ministre de la Culture et des Communications, et François Macerola, président et chef de la direction de la SODEC, ont indiqué qu'une première rencontre du groupe de travail est prévue sous peu.

Le comité effectuera des rencontres auprès des différentes associations et des différents organismes du milieu du cinéma québécois et pourra demander des rencontres additionnelles avec divers experts. Le rapport complet d'analyse et des recommandations seront remis au ministre Kotto, en octobre 2013.

PLUS:pc