NOUVELLES

L'aviation syrienne bombarde des positions rebelles à Damas (ONG)

15/04/2013 09:54 EDT | Actualisé 15/06/2013 05:12 EDT

L'aviation syrienne a bombardé lundi plusieurs positions rebelles à Damas et dans ses environs, tandis que des accrochages opposaient les forces gouvernementales aux insurgés dans l'est de la capitale, selon une ONG.

"Au moins un civil a été tué par l'aviation à Qaboun", un quartier du nord-est de Damas, tandis que l'artillerie a bombardé Jobar, dans l'est de la capitale, a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Une vidéo mise en ligne par la Commission générale de la révolution syrienne (CGRS), qui regroupe des militants anti-régime sur le terrain, montre une colonne de fumée dans ce qu'elle affirme être Qaboun.

Par ailleurs, "de violents combats font rage à la lisière de Jobar près de la place des Abbassides", a précisé l'OSDH, une ONG basée en Grande-Bretagne qui s'appuie sur un réseau de militants, de docteurs et d'avocats sur le terrain.

Selon la CGRS, l'armée fait usage de son artillerie lourde et de ses chars contre le quartier de Yarmouk (sud) et d'autres enclaves rebelles.

Le régime a également envoyé ses avions frapper plusieurs localités à l'extérieur de la capitale comme Yabroud (nord), Douma et Harasta (nord-est) et Sbein (sud-ouest), selon l'OSDH.

La violence est quotidienne dans la région de Damas où les rebelles sont solidement implantés malgré les tentatives de les déloger depuis des mois.

Ailleurs, des avions du régime ont visé Raqa (nord), une ville contrôlée par les rebelles depuis début mars, et des combats opposent l'armée aux insurgés qui tentent de prendre le contrôle de la base 17, une des dernières aux mains de l'armée régulière dans cette région.

Selon le quotidien al-Watan, proche du pouvoir, "l'armée a lancé une vaste opération (...) dans le nord de la province de Lattaquié", proche de la frontière turque, contre des villages aux mains de la rébellion.

En outre, selon l'OSDH, des combats ont lieu dans deux villages de la province d'Idleb (nord) que l'armée tentent de reprendre pour sécuriser l'approvisionnement des camps militaires de Wadi Deif et al-Hamidiyé. Dimanche, l'armée s'était emparée de deux collines surplombant ces villages.

Toujours dans cette province, de violents affrontements ont éclaté en fin de journée près de Maaret al-Noomane, une ville aux mains des rebelles depuis octobre dernier, alors que des insurgés ont déployé des renforts pour tenter de prendre le village de Babouline.

La violence a fait lundi au moins 22 morts selon un bilan provisoire de l'OSDH. Dimanche, 151 personnes avaient péri à travers le pays, dont 72 civils --parmi lesquels 32 enfants--, 45 rebelles et 34 soldats, selon cette même source.

ser/vl/cco

PLUS:afp