NOUVELLES

La visite de Baird à Jérusalem-Est ne passe pas

15/04/2013 02:10 EDT | Actualisé 14/06/2013 05:12 EDT

La visite du ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, à Jérusalem-Est pour rencontrer la ministre de la Justice israélienne, Tzipi Livni, continue de provoquer des réactions dans le monde arabe.

Lundi, le ministère égyptien des Affaires étrangères a convoqué le chargé d'affaires canadien pour exprimer son « étonnement » et demander au diplomate des « éclaircissements sur les raisons » de la visite de M. Baird à Jérusalem-Est occupée et annexée par Israël.

La rencontre de M. Baird avec la ministre israélienne de la Justice dans ses locaux situés dans cette partie de la ville peut être vue comme « une reconnaissance partielle des tentatives illégales d'Israël d'annexer Jérusalem-Est et de la considérer comme une partie de la capitale israélienne », a indiqué le ministère égyptien dans un communiqué.

La communauté internationale ne reconnaît pas l'annexion de Jérusalem-Est, qu'elle considère comme un territoire occupé et où les Palestiniens veulent établir la capitale de l'État auquel ils aspirent.

De son côté, le secrétaire général de Ligue arabe, Nabil al-Arabi, a condamné la rencontre et a accusé le Canada de violer les décisions de l'ONU et de tenter de normaliser « l'occupation de Jérusalem-Est ».

Dimanche, l'Autorité palestinienne à Ramallah a convoqué la représentante du Canada dans les Territoires palestiniens pour lui faire part de son « vif mécontentement » au sujet de la visite.

Les dirigeants palestiniens avaient déjà fustigé vendredi « une violation flagrante du droit international » de la part du Canada.

PLUS:rc