NOUVELLES

La politique à l'égard de Pyongyang est inchangée, affirme la Maison Blanche

15/04/2013 02:53 EDT | Actualisé 15/06/2013 05:12 EDT

La Maison Blanche a affirmé lundi que les conditions de reprise de dialogue avec la Corée du Nord restaient inchangées après que le chef de la diplomatie américaine, en déplacement au Japon, eut suggéré que d'autres voies pouvaient être explorées.

"Cela a toujours été notre position (...) La Corée du Nord doit s'engager à respecter les obligations internationales comme cela a été convenu", a affirmé le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney, lors de son point presse quotidien.

Washington a souvent répété qu'il ne parlerait avec la Corée du Nord que dans le cadre des négociations sur sa dénucléarisation, auxquelles participent six pays - les deux Corées, les Etats-Unis, la Chine, le Japon et la Russie.

Le secrétaire d'Etat John Kerry, a déclaré lundi à Tokyo, où il a terminé une tournée en Asie, que "les Etats-Unis restent ouverts à des négociations honnêtes et crédibles sur la dénucléarisation, mais la balle est dans le camp de Pyongyang".

Mais en insistant sur sa volonté de dialogue, M. Kerry a suggéré que d'autres voies pourraient être explorées.

"La Corée du Nord doit s'engager à respecter la dénucléarisation de la péninsule coréenne", a précisé Jay Carney.

"La Corée du Nord a malheureusement choisi une autre voie (...), la voie de la provocation qui l'isole un peu plus et affaiblit encore davantage son économie notamment à cause des sanctions", a-t-il ajouté.

"C'est ce qu'a voulu dire John Kerry, ce chemin est toujours ouvert pour la Corée du Nord et cela a toujours été notre position sur cette question ", a ajouté le porte-parole.

col/rap

PLUS:afp