NOUVELLES

É-U: le pape maintient la réforme imposée à un regroupement de religieuses

15/04/2013 02:05 EDT | Actualisé 15/06/2013 05:12 EDT

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Le Vatican a annoncé lundi que le pape François appuyait l'approche répressive privilégiée par le Saint-Siège à l'égard de la plus importante association de religieuses aux États-Unis, mettant ainsi fin aux espoirs de voir le pontife jésuite, qui partage avec les soeurs le même souci des plus démunis, adopter une méthode différente de celle de son prédécesseur.

L'an dernier, le Vatican avait imposé une restructuration au Leadership Conference of Women Religious (LCWR) après avoir déterminé que les prises de position des religieuses concernant la prêtrise et l'homosexualité allaient à l'encontre des enseignements de l'Église. Il avait aussi accusé les soeurs de faire la promotion «d'idées féministes radicales incompatibles avec la foi catholique».

Les enquêteurs du Saint-Siège ont loué le travail humanitaire des religieuses, mais leur ont reproché d'avoir négligé certains sujets importants, comme la lutte contre l'avortement.

Lundi, la directrice générale de la LCWR a rencontré le préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, l'archevêque Gerhard Müller, qui est en charge du dossier. C'était leur première réunion depuis la nomination de Mgr Müller en juillet.

Selon un communiqué, le préfet a informé les soeurs qu'il avait discuté récemment de l'affaire avec le pape François et que celui-ci avait réaffirmé les conclusions de l'enquête et la réforme prévue.

La LCWR a de son côté déclaré que les discussions avaient été «franches et ouvertes» et que l'archevêque l'avait mise au courant de la décision du pontife.

Les mesures répressives ordonnées par le Vatican contre le regroupement avaient provoqué une vague de soutien populaire en faveur des religieuses, incluant des veillées dans des paroisses, des manifestations devant l'ambassade du Saint-Siège à Washington et une résolution du Congrès américain félicitant les soeurs pour les services rendus au pays.

La LCWR représente plus de 80 pour cent des 57 000 religieuses que comptent les États-Unis.

PLUS:pc