NOUVELLES

Syrie: l'armée bombarde Damas et le nord-est du pays, faisant 25 morts

14/04/2013 03:41 EDT | Actualisé 14/06/2013 05:12 EDT

BEYROUTH - Les avions du gouvernement syrien ont bombardé un quartier rebelle de Damas, ainsi qu'un village du nord-est du pays, dimanche, tuant au moins 25 personnes dont une dizaine d'enfants, ont annoncé des rebelles.

Alors que ses forces terrestres sont réparties sur un vaste territoire, le régime du président Bashar al-Assad dépend fortement de ses chasseurs et hélicoptères pour tenter de ralentir la progression des rebelles dans le cadre de la guerre civile qui déchire le pays. Les attaques aériennes touchent fréquemment des zones civiles, provoquant des critiques de la part de la communauté internationale.

Un rapport de Human Rights Watch a accusé la semaine dernière le gouvernement syrien de commettre des crimes de guerre en utilisant des frappes aériennes sans discrimination, et parfois de façon délibérée, contre des civils, tuant au moins 4300 d'entre eux depuis l'été dernier.

Dimanche, un chasseur du gouvernement a bombardé des zones rebelles dans le village majoritairement kurde de Hadad, dans la province de Hassaka (nord-est), selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme. Celui-ci a précisé que 16 personnes avaient été tuées, dont deux femmes et trois enfants.

Un autre bombardement dans le quartier de Qaboun, dans la capitale, a tué au moins neuf enfants, a ajouté l'observatoire.

Le gouvernement cible fréquemment ce quartier, où les rebelles se sont infiltrés au début de l'année. L'endroit a été ravagé par les affrontements au sol et par les attaques d'artillerie depuis, alors que l'armée tente d'expulser les combattant anti-al-Assad.

Au cours des dernières semaines, les rebelles ont effectué d'importants gains dans le sud, près de la frontière avec la Jordanie, prenant le contrôle de bases militaires et de territoires qui pourraient servir de lieux de lancement d'une éventuelle attaque contre Damas.

PLUS:pc