NOUVELLES

Pékin a investi au total 1,5 md de dollars en Algérie (ambassadeur chinois)

14/04/2013 04:33 EDT | Actualisé 13/06/2013 05:12 EDT

La Chine a investi en une décennie un total de 1,5 milliard de dollars en Algérie, où une cinquantaine de grandes entreprises sont présentes avec plus de 30.000 Chinois, selon des sources officielles chinoises citées dimanche par la presse algérienne.

Le montant des investissements chinois dans ce pays d'Afrique du Nord, avec lequel la coopération est "très solide", a atteint sur une dizaine d'années un total de 1,5 milliard de dollars à fin 2012, a déclaré l'ambassadeur de Chine en Algérie, Liu Yuhe, cité par le quotidien Liberté.

Selon le diplomate, "plus de 30.000 Chinois travaillent en Algérie dans les secteurs comme le bâtiment et la construction des infrastructures routières et ferroviaires. Ils contribuent aussi au développement du secteur de l'hydraulique dans le pays", a-t-il ajouté, précisant que ces travailleurs sont salariés d'une "cinquantaine de grandes entreprises" chinoises.

La coopération sino-algérienne "peut résister à toutes les épreuves du temps et aux aléas internationaux", a affirmé M. Liu en marge d'une cérémonie dans le quartier algérois de Dely Brahim. La coopération des deux pays est "un exemple" des relations entre pays du Sud, a-t-il ajouté, toujours selon Liberté.

L'Algérie a accordé à 50 entreprises chinoises des contrats de construction d'une valeur totale de 20 milliards de dollars, devenant ainsi le plus grand marché en Afrique pour les entreprises de construction chinoises et l'un des plus importants au monde, selon la Banque Africaine de Développement (BAD).

Récemment la réalisation du méga projet de la grande mosquée d'Alger, d'un budget prévu de 1,5 milliard de dollars, a été confiée à la société chinoise China State Construction Engineering Corporation (CSCEC). La construction du complexe, entamée le 16 août dernier, devrait s'achever en 2015.

En 2011, la France était le premier partenaire de l'Algérie, à savoir son premier fournisseur et son quatrième client, avec 15% de parts de marché (10,1 milliards d'euros) et une avance confortable sur la Chine (10% de parts de marché).

Elle l'est resté en 2012, selon les douanes algériennes, mais si le niveau de ses échanges croît (10,6 milliards d’euros), sa part de marché baisse (12,8%) au profit de Pékin (12,56%), qui a vu ses exportations vers l'Algérie augmenter de 25% en 2012.

La Chine est de plus en plus présente sur l'ensemble du continent africain. Plus d'un million de Chinois y travaillent, selon Pékin. En 2012, les échanges Chine-Afrique ont atteint 200 milliards de dollars, presque le double de ceux du continent avec les Etats-Unis.

bmk/cnp

PLUS:afp