NOUVELLES

L'armée syrienne brise le siège de deux camps militaires dans le nord

14/04/2013 07:17 EDT | Actualisé 14/06/2013 05:12 EDT

L'armée syrienne a réussi à briser le siège que les rebelles imposaient depuis six mois à deux camps militaires dans la province d'Idleb (nord-ouest), a annoncé dimanche l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

"Pour la première fois depuis des mois, les forces du régime ont réussi à briser le siège des camps militaires de Wadi Deif et Hamdiya, après que l'armée a pris les rebelles de revers", a expliqué l'OSDH.

Au moins 21 rebelles ont été tués dans cette attaque qui s'est concentrée sur le village de Babulin, précise l'Observatoire, qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales civiles et militaires à travers le pays.

Les troupes du régime "contrôlent maintenant deux collines sur un côté de la route internationale Damas-Alep", ouvrant une voie d'approvisionnement aux soldats qui se trouvaient dans ces camps et n'étaient jusqu'à présent approvisionnés que par hélicoptère, a précisé à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.

Deux camions transportant du matériel et des armes ont pu se rendre dans les camps militaires pour la première fois depuis six mois.

Cette région rurale est située près de la ville stratégique de Maaret al-Noomane, tombée aux mains des rebelles en octobre. Cette localité est située sur l'autoroute entre Damas et Alep, et son contrôle avait permis aux rebelles de bloquer l'apporovisionnement terrestre pour les deux bases.

Ailleurs dans la pays, l'aviation a mené un raid sur Hajar al-Aswad, dans la banlieue sud de Damas, et continuait de bombarder Daraya.

Samedi, les violences ont fait au moins 138 morts -- 48 civils, 61 rebelles, 29 soldats -- à travers la Syrie, selon le bilan quotidien de l'OSDH.

kam/sah/fc

PLUS:afp