NOUVELLES

L'Impact et le Crew font match nul pour lancer la saison au stade Saputo

14/04/2013 02:07 EDT | Actualisé 14/06/2013 05:12 EDT
AP
Montreal Impact's Marco Di Vaio left, and Toronto FC's Richard Eckersley vie for possession of the ball during the second half of an MLS soccer game at Olympic Stadium in Montreal on Saturday, March 16, 2013. (AP Photo/The Canadian Press, Peter McCabe)

MONTRÉAL - Le Crew de Columbus a soutiré un nul de 1-1 à l'Impact, un résultat qui a laissé un goût amer dans la bouche de la formation montréalaise à son premier match de la saison au stade Saputo.

Les deux équipes devaient d'abord s'affronter samedi, mais les mauvaises conditions météo qui ont touché Montréal vendredi ont forcé l'Impact et la MLS à remettre le match à dimanche. L'équipe a annoncé 16 584 billets vendus, mais plusieurs auront décidé de rester à la maison ou n'auront pas pu adapter leur horaire en fonction de ce changement.

Marco Di Vaio a ouvert la marque à la 68e minute avec son troisième but de la saison, mais l'Impac (4-1-1) n'a conservé cette avance que quatre minutes, Dominic Oduro créant l'égalité d'un beau tir à la 72e.

Les locaux ont bien failli se redonner une priorité d'un but à la 78e, mais Sanna Nyassi n'a pas été capable de cadrer sa volée sur le beau centre de Justin Mapp.

C'est d'ailleurs une autre volée ratée de Nyassi qui est à l'origine du but de Di Vaio. Après que Felipe se soit donné de l'espace sur l'aile gauche, il a centré au haut de la surface pour Nyassi, qui n'a que fait dévier le ballon sur l'extérieur, où Di Vaio, bien posté a décoché un boulet à la droite d'Andy Gruenebaum.

L'Impact semblait alors avoir pris le contrôle de la rencontre, mais la défensive a oublié Oduro à la gauche de la surface. L'attaquant a été en mesure de se créer juste assez d'espace pour tirer dans la lucarne, juste au-dessus des doigts de Troy Perkins. Il s'agit aussi d'un troisième but cette saison pour Oduro.

Nyassi — encore — a raté une superbe occasion à la 90e. Après avoir bien manoeuvré dans la surface pour se donner un bon angle de tir, il a été incapable de cadrer sa frappe de la gauche, qui est passée au-dessus. Les quatre minutes de temps ajouté n'ont pas suffi à départager les deux équipes.

«J'ai cru que nous avions fait suffisamment pour récolter trois points, a observé l'entraîneur Mauro Biello, qui a remplacé Marco Schällibaum, suspendu. Mis à part les coups de pied arrêtés, un peu brouillons, je pense que nous nous sommes créé de bonnes occasions, notamment avec Sanna (Nyassi) à la fin. Les matchs comme ceux-là ne sont pas faciles. Oui, on aurait aimé récolter trois points, mais on va prendre celui qu'on a amassé et bâtir sur ce qu'on a vu dans ce match.»

«C'est sûr qu'on est un peu déçus du résultat, a indiqué le capitaine Davy Arnaud. C'est le genre de match au cours duquel vous sentez que l'équipe qui marquera le premier but l'emportera. On sentait qu'on allait avoir les trois points, mais malheureusement, ce n'est pas le cas. peut-être qu'on méritait un peu plus, mais c'est comme ça parfois.»

Biello a tenu à donner le crédit au Crew (2-1-3), qui a appliqué à merveille sa stratégie pour obtenir ce résultat à l'étranger, où il a récolté sept points cette saison.

«Je pense que leur système, c'est de rester très compact, a t-il analysé. Ils voulaient qu'on joue de longs ballons, puisqu'ils sont imposants à l'arrière et que Marco (Di Vaio) est petit et ils voulaient presser pour regagner les deuxièmes ballons. Nous nous voulions jouer au sol, on voulait jouer sur les côtés et élargir le terrain, afin de trouver des espaces. Je pense qu'on a été capables de faire ça avec Justin Mapp et Nyassi en fin de match.»

Première demie sans éclat

Les deux équipes ont livré une première demie sans éclat et sont rentrées au vestiaire avec un pointage nul de 0-0. Le Crew est toutefois celui qui s'est créé les meilleures occasions, profitant d'erreurs techniques commises en défensive par l'Impact.

Perkins a notamment eu à se signaler sur une échappée du redoutable Federico Higuain, à la 39e minute. Après avoir semé les défenseurs du onze montréalais, Higuain a tenté de lober le ballon par-dessus le gardien montréalais, sorti loin pour le défier. Perkins a toutefois réussi a toucher la ballon, qui a dévié à l'extérieur.

Trois minutes plus tôt, le Crew avait bien failli s'inscrire à la marque sur un corner d'Higuain. Perkins avait réussi à boxer le ballon. Après quelques têtes échangées entre les deux équipes, Chad Marshall a vu la sienne rater le coin gauche de peu.

Du côté de l'Impact, la première demie a été marquée par l'imprécision des passes en zone adverse. Il a malgré tout profité d'une belle occasion orchestrée par Patrice Bernier à la 14e. Le Québécois a rejoint Felipe à droite, qui a rapidement remis à Di Vaio. Ce dernier a repéré Mapp sur la gauche, mais son tir n'a pas donné de mal à Gruenebaum.

L'Impact a été en mesure d'apporter les ajustements nécessaires à la mi-temps.

«En première demie, on a revu un peu les erreurs que nous avons commises face au Sporting, mais on a été en mesure de se corriger en deuxième demie, a noté Bernier. On a alors commencé à créer des chances, on a pris l'avance, avant de concéder un beau but. Un match nul, je crois que c'est un résultat assez juste. Oui, ils nous ont bloqués, mais on n'a pas été suffisamment intelligents.»

L'Impact disposera maintenant de 10 jours pour se préparer à son prochain affrontement, face au Toronto FC, en Championnat canadien. Il reprendra l'action en MLS le 27 avril, alors que le Fire de Chicago lui rendra visite.