NOUVELLES

Chine: la grippe aviaire est responsable de 2 nouveaux décès, 11 autres cas rapportés

14/04/2013 08:19 EDT | Actualisé 14/06/2013 05:12 EDT
Alamy

PÉKIN, Chine - Deux autres personnes sont mortes en Chine à cause de la nouvelle vague d'éclosion de grippe aviaire, portant le total à 13, a indiqué un média d'État dimanche.

Un dirigeant de l'Agence de presse Xinhua a dit que ces deux décès s'étaient produits à Shanghai, et que trois autres cas avaient aussi été confirmés dans le coeur financier de la Chine. Onze nouveaux cas ont donc été répertoriés dimanche — dont deux dans une province centrale qui avait évité le virus jusqu'à présent. Au total, 60 cas impliquant le virus, nommé A(H7N9), ont été rapportés en Chine.

Plus tôt dimanche, un porte-parole de l'Organisation mondiale de la santé a déclaré qu'il n'était pas surprenant qu'une nouvelle vague de grippe aviaire ait atteint la capitale de la Chine, après avoir affecté des douzaines de personnes dans l'est du pays.

Jusqu'à samedi, lorsque les dirigeants de Pékin ont confirmé le premier cas de grippe aviaire A(H7N9) dans la capitale, tous les autres avaient été rapportés à Shanghai et dans d'autres secteurs de l'est de la Chine. Dimanche, des dirigeants ont annoncé les deux premiers cas dans la province centrale du Henan, qui se trouve à proximité de Pékin.

Samedi, un premier cas de grippe grippe aviaire A(H7N9) a été détecté à Pékin. Une fillette âgée de sept ans a été infectée par le virus qui a fait 11 morts et touché 37 autres personnes jusqu'à présent dans l'est de la Chine, ont affirmé les autorités.

La fillette, dont les parents travaillent dans le commerce de volailles, a été admise à l'hôpital jeudi, souffrant de fièvre, de toux et de céphalées. Le virus H7N9 a été détecté samedi, a indiqué le Bureau de la santé de Pékin.

Ce cas était le premier à être rapporté dans la capitale chinoise. Les personnes infectées étaient auparavant concentrées dans l'est du pays.

Les autorités sanitaires de Shanghai ont annoncé samedi le décès d'un homme âgé de 56 ans, qui était l'époux d'une femme ayant elle aussi été hospitalisée après avoir été infectée par le virus.

Les premières infections ont été rapportées le 31 mars. Des mesures d'urgence ont depuis été annoncées pour empêcher le virus de se propager. Les hôpitaux ont notamment mis sur pied des cliniques à l'intention de tous les patients qui présentent des symptômes grippaux.