NOUVELLES

Des milliers de Vénézuéliens votent à La Nouvelle-Orléans

14/04/2013 01:38 EDT | Actualisé 13/06/2013 05:12 EDT

Des milliers de Vénézuéliens arborant les couleurs du drapeau national et munis d'oreillers ont amorcé la randonnée entre Miami et La Nouvelle-Orléans afin de voter en vue de l'élection présidentielle de leur pays dimanche.

Une vingtaine d'autobus, remplis de plus de 2000 électeurs, ont quitté Doral samedi, scandant le nom de Henrique Capriles, le candidat de l'opposition, et jouant de la musique de leur pays. D'autres transportaient des glacières remplies de nourriture et de boissons pour se ravitailler pendant le trajet, long de 16 heures.

Avec seulement six semaines pour se préparer, les Vénézuéliens vivant en Floride ont recueilli de l'argent et planifié leur voyage. Outre les autobus, plusieurs ont choisi de se déplacer en automobile ou en avion.

Des responsables ont dit s'attendre à une participation semblable ou plus élevée que celle enregistrée en octobre, alors que 8500 Vénézuéliens ont exercé leur droit de vote à La Nouvelle-Orléans.

Le président Hugo Chavez est décédé en mars après une bataille longue de deux ans contre un cancer. Le successeur qu'il a choisi, le président par intérim Nicolas Maduro, est favori pour l'emporter, mais des sondages d'opinions révèlent que M. Capriles a réduit l'écart. Il aurait réussi à rassembler des électeurs frustrés par des pénuries alimentaires chroniques, de l'inflation, des pannes d'électricité et une criminalité accrue que plusieurs imputent à la mauvaise gestion de l'ancien leader.

La plus importante concentration de Vénézuéliens aux États-Unis réside dans le sud de la Floride. La grande majorité sont des opposants au clan Chavez et devraient voter pour M. Capriles. Mais ces électeurs doivent se rendre à La Nouvelle-Orléans pour voter parce que M. Chavez a fermé le consulat situé à Miami, en janvier 2012. Quelque 20 000 Vénézuéliens se trouvaient sur la liste électorale du consulat de Miami.

Il est peu probable que leur vote ait une influence sur le résultat du scrutin. L'an dernier, M. Capriles a perdu par un écart de 1,6 million de votes, alors qu'il n'y a que 38 000 électeurs vénézuéliens aux États-Unis.

La plupart des autobus reprendront la route de la Floride immédiatement après le vote.

PLUS:rc