NOUVELLES

Querelle russo-américaine: les principales figures visées par les sanctions

13/04/2013 02:32 EDT | Actualisé 13/06/2013 05:12 EDT

En riposte à la "liste Magnitski" américaine, la Russie a interdit l'entrée sur son territoire à 18 Américains, dont d'anciens responsables de la prison de Guantanamo et des personnes impliquées dans la condamnation du trafiquant d'armes russe Viktor Bout.

AMERICAINS BANNIS: LES "CERVEAUX" DE LA TORTURE...

- DAVID SPEARS ADDINGTON

Ancien conseiller juridique de la CIA et directeur de cabinet du vice-président Dick Cheney, il passe pour celui ayant apporté la caution légale à la simulation de noyade, infligée aux détenus suspectés de terrorisme par les Etats-Unis.

- JOHN CHOON YOO

Ancien conseilleur au département de la Justice, il est co-auteur des "mémorandums sur la torture" de la CIA ayant généralisé les techniques dites "d'interrogatoires musclés". Il a plaidé pour le statut d'exception d'"ennemi combattant", non soumis aux mêmes règles que celui de "prisonnier de guerre", de la Convention de Genève, justifiant par-là les conditions de détention faites aux prisonniers à Guantanamo. Le juge espagnol Baltasar Garzon avait lancé une enquête pour crime de guerre contre M. Yoo et cinq autres responsables de l'administration Bush (dont M. Addington).

- GEOFFREY D. MILLER et JEFFREY HARBESON

Ce sont deux commandants de l'armée américaine, un temps en charge de la base militaire de Guantanamo, à Cuba, et pour Jeffrey Harbeson, de celle d'Abou Ghraib en Irak.

... ET LES "JUSTICIERS"

- ANJAN SAHNI, BRENDAN McGUIRE et LOUIS MILIONE:

Les procureurs Sahni et McGuire ont poursuivi en justice le grand trafiquant d'armes russe Viktor Bout ("Lord of War"). Celui-ci avait été piégé par l'agent infiltré des services anti-drogues américains Louis Milione, alors qu'il cherchait à vendre des armes aux Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). Extradé aux Etats-Unis en 2010 et condamné à 25 ans de prison.

- PREETINDER BHARARA ET JENNA MINICUCCI DABBS:

Les deux procureurs américains ont poursuivi en justice le pilote russe Konstantin Yaroshenko, arrêté au Libéria en 2010 pour avoir préparé l'acheminement de cocaïne. C'est la première fois que les services secrets américains arrêtaient un citoyen russe dans un pays tiers pour le ramener secrètement aux Etats-Unis, où il a été condamné à 20 ans de prison.

SUR LA LISTE AMERICAINE

- PAVEL KARPOV et ARTEM KOUZNETSOV: enquêteurs du ministère de l'Intérieur, accusés par Sergueï Magnitski d'être impliqués dans une gigantesque fraude pour se faire reverser environ 130 millions d'euros de remboursements d'impôts, en utilisant des documents saisis lors des perquisitions à Hermitage Capital, le cabinet occidental pour lequel le juriste travaillait. Les deux hommes ont ensuite été chargés d'enquêter sur les accusations de fraude fiscale à l'encontre de Magnitski.

- OLEG SILTCHENKO: enquêteur chargé d'examiner les accusations de Magnitski à l'encontre de MM. Kouznetsov et Karpov, ensuite nommé à la tête du groupe d'enquête sur une prétendue fraude fiscale de Magnitski. Responsable de l'arrestation du juriste en 2008.

- DMITRI KMNOV: directeur, à l'époque, de la prison de la Boutyrka à Moscou, où le juriste a majoritairement effectué sa détention provisoire dans des conditions qu'ils avaient dénoncées comme atroces et insalubres.

- OLGA STEPANOVA et ELENA KHIMINA: responsables du fisc russe qui seraient impliquées dans la décision de remboursement d'impôts dénoncée par Magnitski.

- IVAN PROKOPENKO: directeur, à l'époque, de la prison russe où le juriste est décédé.

afp/

PLUS:afp