Maintenant qu'il a toute sa tête, Anarchopanda lance une collecte de fonds sur le web, PANDACTION CONTRE P-6. L'argent récolté servira à payer les amendes des manifestants ayant enfreint le règlement de la Ville de Montréal qui oblige à fournir un itinéraire aux policiers et qui interdit le port du masque. Le montant pourrait aussi couvrir «les frais reliés à la requête en nullité déposée en Cour supérieure» dans une tentative de démontrer l'inconstitutionnalité de P-6.

La célèbre mascotte dit qu'elle fera un don et qu'elle ne toucherait pas cet argent, sauf si elle se voit dans l'obligation de contester une infraction.

Bien que l'objectif ait été de 500$ en lançant l'initiative, Anarchopanda rappelle qu'il faudra «plusieurs milliers de dollars, voire plusieurs dizaines de milliers de dollars» pour financer la défense face à la «répression légale et financière». Au moment de la publication de cet article, plus de 2 500$ étaient amassés.

Lire aussi: P-6, ou la patate chaude, un billet de blogue d'Emmanuel Cree

Voici la photo qu'il a publié sur Facebook lorsque le SPVM lui a redonné sa tête:

anarchopanda

Loading Slideshow...
  • Deux personnes ont été arrêtées le 12 mars 2013 au centre-ville de Montréal à l'issue d'une manifestation visant à dénoncer l'indexation de 3 % des droits de scolarité annoncée par le gouvernement de Pauline Marois.