NOUVELLES

Le Hamas arrête des Palestiniens soupçonnés de "collaboration" avec Israël

13/04/2013 08:02 EDT | Actualisé 13/06/2013 05:12 EDT

Les forces de sécurité du Hamas à Gaza ont arrêté des Palestiniens soupçonnés de "collaboration" avec Israël après l'expiration d'une campagne de repentance, a déclaré samedi à l'AFP un responsable du Hamas.

"Depuis hier (vendredi, ndlr), nous avons arrêté plusieurs personnes collaborant avec l'occupant israélien", a déclaré Islam Chahwane, porte-parole du ministère de l'Intérieur du gouvernement du mouvement islamiste palestinien Hamas, au pouvoir à Gaza, en se refusant à donner un chiffre.

Le 12 mars, le Hamas avait lancé une campagne d'un mois pour inciter les "collaborateurs" à se repentir, en échange de la clémence.

"Un certain nombre de collaborateurs se sont livrés aux services de sécurité" dans le cadre de cette campagne, selon M. Chahwane, qui n'a pas détaillé leur sort probable.

Selon la loi palestinienne, toute personne reconnue coupable de "collaboration avec l'occupant" est passible de la peine capitale.

Un responsable à Gaza a indiqué que cinq ou six suspects s'étaient enfuis en Israël avant d'avoir pu être arrêtés.

Le Hamas avait annoncé en novembre la création d'une commission d'enquête sur les exécutions "illégales" de Palestiniens accusés de "collaboration" lors de l'opération israélienne menée entre le 14 et le 21 du même mois contre la bande de Gaza.

Au moins sept Palestiniens avaient été exécutés sommairement. A leurs corps, qui avaient été traînés dans Gaza à l'arrière de véhicules, étaient accrochés des messages signés de la branche armée du Hamas revendiquant "l'exécution des traîtres et criminels".

Le numéro 2 du Hamas, Moussa Abou Marzouk, avait ensuite dénoncé des pratiques "inacceptables", affirmant qu'"il n'est permis de punir que dans le cadre de la loi".

L'organisation Human Rights Watch a critiqué jeudi le Hamas pour n'avoir "apparemment même pas commencé l'enquête promise".

az/scw/cco/tp

PLUS:afp