NOUVELLES

Au moins 30 morts dans des raids et combats dans le nord de la Syrie (ONG)

13/04/2013 11:16 EDT | Actualisé 13/06/2013 05:12 EDT

Au moins 30 civils et rebelles ont été tués samedi lors de raids et de combats dans la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

"Au moins 18 civils ont été tués, dont deux femmes et deux enfants, et 50 autres ont été blessés lors d'un raid aérien contre la zone industrielle de Saraqeb", une ville tenue par les rebelles à 270 km au nord de Damas.

Citant des militants sur place, l'OSDH affirme que le raid aérien a été suivi par des bombes à sous-munitions tirées par l'artillerie gouvernementale.

Une vidéo filmée par les militants et diffusée par l'OSDH montre des colonnes de fumée et des habitants paniqués cherchant à sortir des morts et des blessés des décombres.

D'autres personnes tentent d'éteindre des incendies avec des tuyaux d'arrosage et des baquets d'eau tandis qu'un homme crie devant la caméra: "Il n'y a pas d'eau, pas d'électricité et maintenant (le président) Bachar (al-Assad) tire des roquettes sur nous et nous bombarde avec ses avions".

Dans la même province, au moins 12 rebelles ont été tués dans des bombardements et de violents combats près du village de Babolin, sur la route reliant Damas et Alep (nord), dont l'armée voudrait reprendre le contrôle, selon l'OSDH.

Dans le quartier kurde de cheikh Maqsoud à Alep, deux enfants et une femme sont morts après avoir inhalé un gaz échappé de deux bombes tirées contre leur maison et 16 autres ont été hospitalisé, a assuré à l'AFP Rami abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH, appelant l'ONU et la Croix Rouge à envoyer des équipes pour enquêter sur la nature de ce gaz.

Dans le nord d'Alep, des combats se poursuivaient à l'hôpital Kindi, que se disputent le régime et les rebelles. En dix jours, au moins 65 rebelles et 80 soldats et miliciens pro-régime ont été tués dans cette bataille pour l'hôpital situé sur une colline stratégique, selon l'OSDH,

L'aviation syrienne a également mené des raids autour de Damas et de Homs (centre), selon l'Observatoire, qui s'appuie sur un vaste réseau de militants et de sources médicales civiles et militaires.

Selon un bilan provisoire, les violences ont fait au moins 54 morts -- 27 civils et 27 rebelles -- samedi à travers la Syrie, a annoncé l'OSDH, dont le bilan pour vendredi s'est établi à au moins 105 morts: 29 civils, 50 rebelles et 26 membres des forces gouvernementales.

kam/sah/sk/fc

PLUS:afp