NOUVELLES

Anarchopanda lance une campagne de financement contre le règlement P-6

13/04/2013 07:01 EDT | Actualisé 13/06/2013 05:12 EDT

Anarchopanda a lancé samedi une campagne de financement pour lutter contre le règlement municipal P-6 qui interdit le port du masque lors de manifestations.

La mascotte des manifestations étudiantes du printemps 2012 a déjà recueilli plus de 9500 $, dépassant largement l'objectif de 500 $. Sur la plateforme de financement participatif Indiegogo, le professeur de philosophie déguisé en panda précise toutefois qu'il ne s'agissait pas du véritable objectif. « Plusieurs milliers de dollars, voire plusieurs dizaines de milliers de dollars seront nécessaires, surtout si nos procédures sont portées en appel », affirme-t-il.

L'argent recueilli sur 30 jours servira à financer les frais reliés aux contestations de groupe des infractions commises sous le règlement P-6, ainsi que les frais reliés à la requête qu'Anarchopanda a déposée en Cour supérieure contre la Ville de Montréal, l'année dernière, pour faire invalider le règlement.

Plus tôt ce mois-ci, le Service de police de la Ville de Montréal a confisqué la tête d'Anarchopanda au cours d'une manifestation tenue au centre-ville de la métropole. La police avait invoqué alors l'application du règlement P-6.

Anarchopanda, qui a retrouvé sa tête depuis, a reçu deux contraventions de 637 $ pour port de masque et participation à une manifestation illégale.

Devenu le symbole des opposants au règlement antimasque, le professeur estime que P-6 contrevient à plusieurs libertés fondamentales inscrites dans la Charte des droits et libertés de la personne et dans la Charte canadienne des droits et libertés.

PLUS:rc