NOUVELLES

Le président de la Réserve fédérale américaine s'alarme du sort des plus pauvres

12/04/2013 06:08 EDT | Actualisé 12/06/2013 05:12 EDT

Ben Bernanke, à la tête de la Réserve fédérale américaine, a lancé un appel en faveur de l'établissement d'une politique globale pour améliorer les conditions de vie des plus défavorisés des Américains.

Lors d'une conférence liée à un programme social de la Réserve fédérale, Ben Bernanke a déclaré que les communautés les plus pauvres des États-Unis continuaient à subir les effets néfastes de la récession, et ce, même si l'économie américaine a pris du mieux.

En matière de logement et de santé, il y a eu amélioration, précise Ben Bernanke, mais pour quantité d'Américains, la vie reste difficile. Aussi faut-il de toute urgence adopter des mesures pour améliorer l'éducation et l'employabilité des plus démunis, selon le président de la Réserve fédérale. Ce dernier soutient qu'il faut aussi tenir compte de l'endroit où vivent les gens, car les solutions applicables aux milieux ruraux pourraient ne pas être appropriées en zone urbaine. 

Paul Bernanke dirige également un comité destiné à stimuler l'économie américaine, qui doit composer avec un taux de chômage de 7,6 %. Pour la banque centrale, un taux de chômage oscillant entre 5,2 et 6 % signifierait que l'économie américaine profiterait pleinement des ressources du marché du travail.

PLUS:rc