NOUVELLES

Entente sur la circulation et le commerce frontalier entre les deux Soudans

12/04/2013 03:22 EDT | Actualisé 11/06/2013 05:12 EDT

Le président du Soudan du Sud a annoncé vendredi une entente avec son homologue soudanais Omar El-Béchir sur la reprise des exportations de pétrole et le commerce frontalier.

Selon le président sud-soudanais, Salva Kiir, l'entente permettra la libre circulation des personnes et des biens entre les deux territoires. Dix postes frontaliers seront ouverts.

Cette annonce a eu lieu lors de la première visite d'Omar El-Béchir à Juba depuis juillet 2011 à l'occasion de la proclamation d'indépendance sud-soudanaise.

Khartoum et Juba se seraient engagés à poursuivre les pourparlers à propos de la région d'Abyei, un sujet de discorde entre les deux pays.

 Les rebelles : un casse-tête pour les deux Soudans

Des représentants soudanais et sud-soudanais doivent aussi se rencontrer pour discuter des groupes rebelles basés dans les deux pays.

Vendredi, en pleine visite d'Omar El-Béchir , cinq obus sont tombés sur la capitale du Kordofan-Sud, Kadougli, une région soudanaise en proie à de violents combats depuis près de deux ans.

Le bombardement, attribué à des rebelles, a fait au moins trois morts.

Le Soudan et le Soudan du Sud s'accusent mutuellement de soutenir les mouvements rebelles actifs dans la région.

Mardi, cinq Casques bleus indiens et sept employés de l'ONU, des civils soudanais du Sud, ont été tués dans l'attaque d'un convoi de l'organisme international, au Soudan du Sud. L'attaque a été attribuée à des hommes du rebelle David Yau Yau que Juba accuse d'être armés par Khartoum.

Des rebelles ont pris les armes en 2003 au Darfour, dans l'ouest du Soudan, pour protester contre la marginalisation politique et économique de leur région par le pouvoir central de Khartoum.

Défi humanitaire

Les Nations unies et les autorités tchadiennes estiment à au moins 50 000 le nombre de personnes ayant fui le Soudan pour trouver refuge dans le sud-est du Tchad après des affrontements entre l'armée et les rebelles dans la région du Darfour.

Pour Melissa Fleming, porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), 74 000 réfugiés soudanais ont fui le pays ces deux derniers mois.

 

PLUS:rc