NOUVELLES

De l'huile à friture usée très prisée à Granby

12/04/2013 09:15 EDT | Actualisé 12/06/2013 05:12 EDT

Après de nombreux vols de cuivre l'année dernière, c'est l'huile à friture usée qui attire maintenant l'attention. Cinq restaurateurs de Granby ont été la cible de voleurs la semaine dernière.

La Cantine-O'Max est l'un des restaurants à avoir reçu la visite de voleurs dans la nuit du 5 au 6 avril. Comme beaucoup d'autres, la propriétaire conserve les huiles usées pour les vendre à des entreprises qui les recyclent. Les voleurs ont visité l'endroit à deux reprises. « Ils ont brisé mon grillage la première fois et ils ont mis leur boyau à l'intérieur pour voler l'huile. Je dirais qu'ils m'ont volé pour environ 300 à 500 dollars d'huile usée », explique Andrée Vachon.

Une technologie à l'épreuve des voleurs

Sanimax, la plus importante entreprise de recyclage d'huile dans l'Est du Canada, constate les impacts de ces vols. « On le remarque au plan de la récupération des volumes. Depuis le début de l'année, on a connu une baisse de récupération d'environ 18 % », explique André Paquette, chef du secteur approvisionnement au Québec pour Sanimax. C'est pourquoi l'entreprise investit 1,5 million de dollars pour élaborer une technologie à l'épreuve des voleurs. « On est en train de développer des équipements qui vont être installés à l'intérieur des restaurants avec des valves antivol qui ne pourront pas être ouvertes de l'extérieur », ajoute André Paquette.

Enquête

Tout porte à croire que le réseau de voleurs d'huile à friture implanté à Montréal s'étend aux régions. La police de Granby enquête sur les récents vols qui se sont produits sur son territoire. De son côté, la police de Sherbrooke affirme qu'aucun vol du genre ne lui a été rapporté.

PLUS:rc