NOUVELLES

Darfour: 50.000 personnes réfugiées au Tchad la semaine dernière (ONU)

12/04/2013 01:59 EDT | Actualisé 12/06/2013 05:12 EDT

Au moins 50.000 personnes ont fui la semaine dernière la région soudanaise du Darfour pour se réfugier au Tchad voisin en raison de la recrudescence des violences, a indiqué l'ONU vendredi.

Il s'agit du plus gros déplacement de population du Darfour vers le Tchad depuis 2005 et il pourrait encore prendre de l'ampleur alors que les affrontements entre tribus rivales s'intensifient dans la région, a souligné le porte-parole adjoint des Nations unies Eduardo del Buey.

"Les récents combats entre tribus à l'ouest du Darfour ont conduit plus de 74.000 civils à fuir vers le sud-est du Tchad dans les deux derniers mois, dont 50.000 la seule semaine dernière", a précisé M. del Buey devant les journalistes au siège de l'ONU à New York, citant les chiffres du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR).

Le personnel de l'UNHCR au Tchad "a trouvé ces populations épuisées, traumatisées et visiblement affectées par les récentes violences", a-t-il ajouté. "L'agence s'inquiète que le nombre de gens fuyant le Soudan augmente encore alors que les affrontements continuent".

Les violences ont débuté la semaine dernière dans le district d'Oum Dukhun, frontalier du Tchad, quand un membre de la tribu des Messiriya a abattu un membre de la tribu des Salamat, causant plusieurs morts, selon la mission conjointe ONU-Union africaine de maintien de la paix au Darfour (Minuad).

tw/sam/lor

PLUS:afp