NOUVELLES

Chine: colère quand la fille d'un militant est chassée de l'école

12/04/2013 08:40 EDT | Actualisé 12/06/2013 05:12 EDT

PÉKIN, Chine - Des dizaines de militants chinois des droits de la personne sont descendus cette semaine sur une ville de l'est du pays, où la fillette de 10 ans d'un autre militant a été chassée de l'école.

Les manifestants se sont rendus dans la ville de Hefei, où ils ont organisé des grèves de la faim devant l'école primaire Hupo. Ils ont aussi organisé des cours improvisés pour Zhang Anni, la fille du militant démocratique Zhang Li.

Les militants demandent à l'école de permettre à Anni de reprendre ses cours, affirmant qu'on ne doit pas lui refuser le droit à l'éducation en raison des activités de son père.

La colère suscitée par cette décision démontre que les citoyens sont de plus en plus prêts à contester l'habitude qu'ont les autorités chinoises de punir les proches des détracteurs du gouvernement.

Zhang affirme que quatre hommes non identifiés ont expulsé Anni de l'école le 27 février, quand les autorités les ont obligés à rentrer dans leur ville natale pendant que s'effectuait la passation des pouvoirs à la tête du pays. Zhang a participé au mouvement de contestation étudiante de 1989 à Bengbu, dans la province d'Anhui. Il a été incarcéré à quatre reprises, le plus récemment en 2005.

Zhang et sa fille sont rentrés à Hefei dimanche. C'est à ce moment que le directeur de l'école a refusé de lui redonner sa place, prétendant être incapable d'assurer sa sécurité.

Plus de 250 militants sont arrivés à Hefei depuis lundi pour faire pression sur les autorités. Une lettre qui circule en ligne demande l'intervention de Peng Liyuan, la femme du nouveau président Xi Jinping.

PLUS:pc