NOUVELLES

BlackBerry accuse un analyste d'avoir fait chuter son action

12/04/2013 09:20 EDT | Actualisé 12/06/2013 05:12 EDT

La société ontarienne BlackBerry entend déposer une plainte formelle auprès des autorités canadiennes et américaines concernant le rapport d'un analyste qui a allégué, dans un rapport, qu'un nombre anormalement élevé de téléphones intelligents à écran tactile BlackBerry Z10 avaient été rapportés.

L'entreprise canadienne et le fournisseur américain Verizon Wireless contestent ce rapport, qu'ils jugent faux et trompeur. BlackBerry affirme que la compagnie et ses actionnaires ont été lésés et réclame une enquête immédiate.

À la suite de la publication du rapport d'un analyste de la firme américaine Detwiler Fenton, jeudi, l'action de BlackBerry (TSX:BB) a piqué du nez à la Bourse de Toronto. Le titre a clôturé en baisse de plus de 7,76 %.

Mais en matinée vendredi, à la suite de l'annonce que BlackBerry allait porter plainte, le titre a repris de la vigueur, gagnant 20 cents pour s'établir à 14,02 $.

Thorsten Heins, le PDG de BlackBerry, assure que les retours touchant le Z10 correspondent aux normes de l'industrie.

Rappelons que BlackBerry mise sur son nouveau téléphone pour reconquérir les consommateurs et rivaliser ses concurrents, Samsung et Apple.

Réaction de Detwiler Fenton

Le cabinet Detwiler Fenton a déclaré qu'il avait confiance en la méthodologie employée pour produire le rapport. La firme, basée à Boston, se dit prête à collaborer à toute enquête de la part des régulateurs.

Detwiler Fenton souligne par ailleurs qu'aucun de ses employés n'a d'intérêt financier dans BlackBerry et que d'autres analystes sont parvenus à des « conclusions similaires » au sujet du Z10.

PLUS:rc