NOUVELLES

Affaissement de terrain à Beauport : les sinistrés ignorent quand ils rentreront chez eux

12/04/2013 10:16 EDT | Actualisé 12/06/2013 05:12 EDT

Des ingénieurs de la Ville de Québec s'affairent vendredi matin à évaluer l'ampleur de l'affaissement de terrain qui s'est produit dans un stationnement située entre deux immeubles à logements du secteur de Beauport. Une soixantaine de locataires sont toujours évacués.

Les experts procèdent à une série de tests pour vérifier la solidité du terrain. Un poste de commandement mobile du Bureau de la sécurité civile de la Ville de Québec est attendu sur place. Un trou d'une profondeur de deux mètres de diamètre est apparu dans le stationnement arrière de l'immeuble situé au 73, rue Brideau. Les locataires de l'immeuble voisin ont aussi quitté leur logement par mesure de sécurité.

Jacques Perron, porte-parole de la Ville de Québec, a fait savoir que la Ville ignore pour l'instant à quel moment les locataires évacués pourront réintégrer leur logement. Une décision devrait être prise en fin d'après-midi.

« Ça va prendre quelques heures, quelques jours avant de valider l'importance de cet affaissement-là et quelles mesures correctrices devront être prises pour stabiliser le terrain entre ces deux bâtiments-là », explique-t-il. 

Selon la Ville, les immeubles sont situés sur un immense réseau de grottes souterraines. La Ville de Québec devrait communiquer vendredi soir avec les résidents évacués pour faire le point sur la situation.

Plusieurs locataires évacués ont raconté que l'immeuble situé au 73, rue Brideau bougeait depuis quelques jours et que la structure serait menacée. 

Ces propos sont corroborés par Annie Marmen, porte-parole du Service de protection contre l'incendie de la Ville de Québec « Le bâtiment a comme crochi un peu [...] On peut même le voir à l'oeil de l'autre côté. Nous, on voit que déjà, ç'a travaillé un peu. Le coin du bâtiment arrière s'est affaissé », raconte-t-elle.

La Croix-Rouge a pris en charge la soixantaine de sinistrés qui ont été évacués jeudi après-midi.

PLUS:rc