NOUVELLES

USA: un salarié de KPMG et son partenaire de golf accusés de délit d'initiés

11/04/2013 03:54 EDT | Actualisé 11/06/2013 05:12 EDT

Un membre du cabinet d'audit KPMG aux Etats-Unis et un de ses partenaires de golf ont été accusés formellement de délit d'initiés jeudi par le gendarme boursier américain (SEC) et un procureur de Californie (ouest), ont annoncé ces derniers.

Des charges criminelles ont aussi été retenues, qui sont passibles de jusqu'à cinq ans de prison et 250.000 dollars d'amende, a précisé le bureau du procureur dans un communiqué.

L'auditeur Scott "London a été honoré de la plus grande confiance d'entreprises cotées, et il a bassement trahi cette confiance pour des sacs remplis d'argent liquide et une Rolex", a résumé George Canellos, un responsable de la SEC cité dans un autre communiqué.

M. London, âgé de 50 ans, vit en Californie et travaillait depuis près de 30 ans pour KPMG, où il supervisait plus de 500 personnes au moment des faits.

D'octobre 2010 à mars 2012, il a fourni des informations confidentielles sur des annonces à venir (résultats, projets de fusion) de cinq entreprises clientes du cabinet à Bryan Shaw, un bijoutier qu'il avait rencontré quelques années plus tôt au country club et qui était devenu un ami proche et son partenaire de golf, détaille la SEC.

M. Shaw a ainsi pu faire 1,2 million de profits illégaux, estime le gendarme boursier. Il a remercié M. London en lui offrant au moins 50.000 dollars en argent liquide, une Rolex estimée à 12.000 dollars et plusieurs bijoux coûteux pour sa femme, et en payant régulièrement pour des dîners et des concerts auxquels les deux hommes participaient avec leurs familles.

KPMG avait annoncé en début de semaine avoir licencié un partenaire à Los Angeles qui avait fourni des informations confidentielles à des tiers, et mis fin en conséquence à ses services pour deux sociétés, le groupe de compléments nutritionnels Herbalife et le fabricant de chaussures Skechers.

Outre ces deux entreprises, M. London avait aussi donné à M. Shaw des tuyaux sur les sociétés Deckers Outdoor, propriétaire de la marque UGG, ainsi que sur le loueur d'équipements de construction RSC Holdings et la banque Pacific Capital avant qu'il se fassent racheter, accuse la SEC.

soe/sl/sam

PLUS:afp