NOUVELLES

Un soldat hongrois de la Force multinationale (FMO) enlevé dans le Sinaï

11/04/2013 01:31 EDT | Actualisé 11/06/2013 05:12 EDT

Des bédouins armés ont enlevé jeudi dans la péninsule égyptienne du Sinaï un soldat hongrois de la Force Multinationale d'Observateurs (FMO) stationnée dans cette région depuis les accords de paix israélo-égyptiens, a annoncé un responsable de la police égyptienne.

Le soldat a été enlevé dans la partie nord de la péninsule du Sinaï, a-t-il précisé, en soulignant que les auteurs de l'enlèvement réclamaient la libération d'un proche emprisonné en Egypte.

Selon une autre source policière, le soldat en permission avait quitté son camp et se rendait au Caire quand il a été contraint de s'arrêter à un barrage préparé par les kidnappeurs.

La FMO comprend des contingents de 13 pays, stationnés dans le Sinaï d'où ils surveillent l'application du traité de paix signé entre Israël et l'Egypte en 1979.

Les enlèvements d'étrangers se multiplient depuis deux ans dans le Sinaï, en raison de la détérioration de la sécurité qui a suivi la chute du régime de Hosni Moubarak début 2011. Les périodes de détention, parfois de quelques heures, ne durent d'ordinaire pas plus de quelques jours.

Les kidnappeurs réclament en général la libération de proches détenus par la police.

De nombreuses ambassades déconseillent à leurs ressortissants de se rendre dans cette région sauf motif professionnel impérieux, ou de se cantonner aux grandes stations balnéaires jalonnant la côte.

Le mois dernier, des bédouins avaient détenu durant cinq jours deux touristes, un Arabe israélien et une Norvégienne, pour obtenir en échange la libération de proches emprisonnés.

bur-se/mcl/tp

PLUS:afp