DIVERTISSEMENT

Théâtre français du CNA: exil et identité au cœur de la prochaine saison

10/04/2013 01:24 EDT | Actualisé 11/06/2013 05:12 EDT
CNA

Le Théâtre français du CNA et sa directrice artistique, Brigitte Haentjens, ont dévoilé mardi les 19 spectacles qui seront présentés au cours de la saison 2013-2014. Inspirée de la phrase de Nietzsche « Nos pensées sont les ombres de nos sentiments - toujours plus obscures, plus vides, plus simples que ceux-ci », la nouvelle proposition de l'institution basée à Ottawa s'articule autour des thèmes de l'exil et de l'identité.

En ouverture, du 11 au 14 septembre, Je n'y suis plus, de Marie-Claude Verdier, nous fera connaître un personnage secoué d'une détresse intérieure, une jeune femme dépourvue de repères dans un environnement aliénant. Portée par une seule actrice, la pièce se rapproche parfois d'une performance de stand up comique.

Le 18 septembre, Thomas Hellman prendra d'assaut les planches avec le spectacle dérivé de son dernier album, Thomas Hellman chante Roland Giguère. Hellman a mis en musique les mots du recueil L'âge de la parole dans le style folk qui lui est propre. Quelques jours plus tard, le 25 septembre, Moi, dans les ruines rouges du siècle, d'Olivier Kemeid, nous entraînera dans l'univers de Sasha, un garçon qui a grandi en Ukraine soviétique et qui dédie aujourd'hui sa vie au théâtre.

Une première création pour les tout-petits, Pomme, sera jouée les 26 et 27 octobre; on y invite les bambins de 3 ans et plus. Ce sera ensuite au tour de Visage de feu, de Marius von Mayenburg, une incursion dans la vie d'un jeune pyromane issu d'une famille dysfonctionnelle, d'embraser la scène, à compter du 30 octobre.

Les 9 ans et plus se délecteront de Cendrillon du 6 au 9 novembre, tandis que les adolescents sont conviés à applaudir Petit bonhomme en papier carbone, les 29 et 30 novembre. Une autre prestation pour les jeunes, Le grand méchant loup, interpellera les gamins d'âge préscolaire les 14 et 15 décembre mais, avant, du 4 au 7, Studio, orchestré par Brigitte Haentjens, propulsera les spectateurs dans une virée mouvementée, hautement physique, où les corps s'entrechoqueront et les émotions seront mises à vif.

En janvier, on accueillera la nouvelle année avec deux autres œuvres jeunesse. Flots, tout ce qui brille voit sera un voyage en mer destiné aux chérubins de 18 mois à 4 ans, alors que Le projet pupitre, s'adressant aux 5 ans et plus, transformera l'heure de la dictée en un incroyable moment de rigolade.

Du 19 au 22 février, Christian Lapointe matérialisera L'homme atlantique (et La maladie de la mort), un joyau de Marguerite Duras dans lequel on jette un regard lucide sur les rapports entre hommes et femmes, textes et acteurs, amour et représentation. Puis, Un, écrit, mis en scène et joué par Mani Soleymanlou, se déroulera entre le ciel étoilé de Téhéran et les perséides de Caraquet, dans un monologue portant sur la fragilité de l'identité.

Deux jeunes filles décideront d'ébranler leur quotidien ordinaire dans Statu quo, un récit pour les 14 ans et plus imaginé par Gilles Poulin-Denis, les 28 et 29 mars. Dans Une vie pour deux (La chair et les fragments de l'amour), d'Evelyne de la Chenelière, d'après le roman du même titre de Marie Cardinal, le couple formé de Simone et Jean échangera sur l'amour, la jalousie, le vieillissement, après avoir découvert un corps de femme sur la grève. Fin avril, Ce qui nous relie? constituera un collage d'histoires inventées par des adolescents.

Le classique de Michel Tremblay Albertine en cinq temps, une coproduction du Théâtre du Nouveau Monde et du Théâtre du Trident, s'amènera à Ottawa du 30 avril au 3 mai. Six actrices déclineront le destin tantôt tragique, tantôt serein du mythique personnage d'Albertine, sous la direction de Lorraine Pintal.

Enfin, le 14 mai, l'épopée Le promenoir se partagera entre le chant, le slam, le conte et le poème. On clôturera la saison avec Gretel et Hansel, une relecture de la célèbre fiction davantage axée sur les liens entre frères et sœurs, les 24 et 25 mai.

Pour en savoir plus sur la programmation 2013-2014 du Théâtre français du CNA, on consulte le www.nac-cna.ca.