NOUVELLES

Quatre ministères en Nouvelle-Écosse vont se pencher sur le cas de Rehtaeh Parsons

11/04/2013 01:36 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Darrell Dexter, demande à quatre ministères de se pencher sur la mort de l'adolescente Rehtaeh Parsons.

La jeune fille de 17 ans est morte à la suite d'une tentative de suicide. Selon sa mère, Leah Parsons, la jeune fille de 17 ans avait subi un viol collectif à 15 ans. Une photographie de l'agression aurait circulé sur Internet. Rehtaeh aurait ensuite subi de l'intimidation pendant des mois.

Les policiers qui ont enquêté ont conclu qu'ils manquaient de preuve pour porter des accusations dans cette affaire.

M. Dexter promet une révision complète des événements entourant la mort de la jeune fille. Il affirme qu'il va faire tout en son pouvoir pour que la communauté puisse prévenir ce genre de situation.

Le ministre de la Justice, Ross Landry, ne comptait pas revenir sur l'enquête policière, mais il s'est ravisé et il a demandé à son ministère de réviser le cas. Il affirme aussi qu'il envisage de nouvelles lois en matière d'agression sexuelle et de distribution de matériel pornographique juvénile.

La révision des événements est confiée à Marilyn More, ministre responsable du statut de la femme. Les quatre ministères en question sont ceux de l'Éducation, de la Justice, des Services communautaires, et de la Santé.

Avertissement contre une justice expéditive

Un groupe qui dit faire partie des pirates informatiques Anonymus affirme qu'il va venger la mort de la jeune Parsons, malgré les appels au calme lancés par les autorités. Les policiers rappellent aux gens qu'ils ne doivent pas se faire justice eux-mêmes.

À l'Assemblée législative, Darrell Dexter a communiqué un message de Leah Parsons. Il explique que la violence n'est pas la réponse appropriée, et qu'il faut laisser le système de justice faire son travail.

Le groupe anonyme soutient qu'il a découvert l'identité des présumés agresseurs de la jeune fille. Dans sa déclaration écrite, le groupe affirme que ce n'est pas le viol qui le choque, mais le comportement des adultes entourant Rehtaeh Parsons.

Le groupe lance des reproches au personnel scolaire, aux policiers et aux procureurs qu'il accuse de ne pas avoir joué un rôle modèle dans cette affaire. Le groupe qualifie d'exercice de relation public le revirement du ministre Ross Landry.

Anonymus invite les gens à manifester pacifiquement devant les bureaux de la police en fin de semaine pour réclamer justice.

PLUS:rc