NOUVELLES

Produit dangereux, coureur épinglé

11/04/2013 03:15 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

Le Russe Valery Kaïkov a été licencié par son équipe après avoir été attrapé pour dopage avec des traces d'une substance réputée dangereuse, le GW1516.

Kaïkov, champion d'Europe sur piste, est le premier coureur déclaré positif à cette substance particulièrement dangereuse par l'Agence mondiale antidopage (AMA). C'est ce qu'a annoncé jeudi l'équipe Rusvelo, équipe de réserve de Katusha.

« Rusvelo observe une tolérance zéro à l'égard du dopage et a déjà informé l'UCI (Union cycliste internationale) du licenciement de Kaïkov », a expliqué l'équipe qui fait courir ses athlètes au niveau continental.

Kaïkov a mis Rusvelo dans une position délicate, car Katusha ne doit sa présence dans le calendrier WorldTour 2013 qu'à une décision du Tribunal arbitral du sport le 15 février. L'UCI lui avait retiré sa licence pour « manquement à l'éthique », après plusieurs affaires de dopage.

L'UCI a fait savoir que les analyses du coureur de 24 ans, champion d'Europe sur piste de poursuite par équipe, présentent des traces de GW1516, également connu sous le nom de GW501516.

Le GW1516 est connu pour améliorer l'endurance et l'AMA avait alerté les athlètes en mars que ce produit était dangereux, notamment pour le coeur. La production de la molécule du GW501516 a été interrompue, mais elle est toujours écoulée au marché noir et sur Internet.

Kaïkov est le second coureur russe à être convaincu de dopage en cinq jours. Son compatriote Alexander Serebryakov, de l'équipe espagnole Euskaltel-Euskadi, a été suspendu dimanche par l'UCI après un contrôle positif à l'EPO.

Tentant pour les athlètes

Le GW1516 est un médicament créé et développé dans les années 2000 par des chercheurs de l'entreprise pharmaceutique britannique GSK pour traiter les patients souffrant de désordres métaboliques, comme l'obésité, le diabète et l'hypertension artérielle. Les premiers tests sur des souris avaient révélé que ce médicament pouvait décupler l'endurance de 70 %.

Ce produit se présente comme une forme de dopage génétique au niveau cellulaire. Les chercheurs qui ont mis au point le GW1516 ont averti l'AMA en 2007 des dangers de ce produit pour la santé des athlètes et pour le sport de haut niveau.

Les recherches ont été abandonnées en 2008, sans explication de la part de l'entreprise britannique.

PLUS:rc