NOUVELLES

Procès de Pierre-Olivier Laliberté : son père témoigne

11/04/2013 01:32 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

Le père de Pierre-Olivier Laliberté est appelé à la barre des témoins par la défense mercredi au procès pour meurtre et tentative de meurtre de son fils.

Guy Laliberté a confirmé que son fils est rentré dormir à la maison la nuit du drame dans Saint-Sauveur. Il est arrivé « entre 2 h 30 et 3 h 30 », a-t-il dit. Mercredi, Pierre-Olivier Laliberté a lui aussi affirmé être revenu chez son père à 2 h 30.

Le meurtre de Michaël Cadieux et l'agression sauvage de sa copine Barbara Fortin Saint-Pierre sont survenus vers 4 h dans la nuit du 11 au 12 juin 2011 dans leur appartement de la rue de l'Aqueduc.

Cette nuit-là, Pierre-Olivier Laliberté n'a toutefois pas respecté le couvre-feu que son père lui imposait. Il demandait à son fils, alors âgé de 23 ans, d'être de retour à la maison pour 23 h.

L'homme de 53 ans, qui est ingénieur et cadre à la Ville de Québec, a raconté qu'il exerçait un contrôle serré de ce couvre-feu. Après 23 h ce soir-là, il a affirmé avoir cherché son fils et tenté en vain de le joindre à plusieurs reprises sur son téléphone cellulaire. Il a appelé la mère de Pierre-Olivier pour vérifier s'il était avec elle. Il est allé sur son lieu de travail et il appelé son cousin, sans le retrouver. 

En matinée, la Couronne a terminé le contre-interrogatoire de l'accusé. Pierre-Olivier Laliberté a admis avoir été hospitalisé à deux reprises pour des crises d'angoisses, à Roberval, à l'été 2011. Il a dit qu'il avait de la difficulté à dormir durant cette période. Il avait alors déménagé à Saint-Félicien au Lac-Saint-Jean.

Il a aussi révélé qu'il était propriétaire de nombreux couteaux à l'époque parce qu'il avait suivi une formation en boucherie.

Rappelons que Michaël Cadieux a été poignardé à mort et sa copine Barbara Fortin Saint-Pierre, une connaissance de Pierre-Olivier Laliberté, avait reçu 13 coups de couteau.

PLUS:rc