NOUVELLES

Oprah, la quintessence du rêve américain

11/04/2013 05:52 EDT | Actualisé 11/06/2013 05:12 EDT

Un texte de Anne-Marie Lecomte

À elle seule, Oprah Winfrey est à la tête d'un empire financier évalué par le magazine Forbes à 2,8 milliards de dollars. Pas mal pour une femme qui affirme que l'argent « ne l'intéresse pas ». Ce qui intéresse Oprah, c'est de parler aux gens.

Et elle leur a si bien parlé en 25 ans de carrière médiatique qu'elle représente, pour des millions de personnes, un modèle peu commun d'inspiration, de persévérance et de réussite. Car elle est partie de rien, cette Afro-Américaine née dans la pauvreté d'une zone rurale du Mississippi et elle est devenue l'une des femmes les plus célèbres et les plus riches des États-Unis.

La marque « Oprah » est indissociable de la femme elle-même, son charisme, ses déboires, ses contradictions et son histoire. Oprah lit? Son propre père, pourtant, ne lisait pas. « Mais il était assez éduqué pour connaître l'importance de la lecture », nuance-t-elle. Quand Oprah parle d'alimentation, elle fait référence à sa propre bataille avec le surpoids. Quand elle parle d'abus, elle puise dans ses propres souvenirs, douloureux... Oprah Winfrey affirme n'avoir jamais eu de plan d'affaires. Son intuition la guide, dit-elle.

The Oprah Winfrey Show, télédiffusé de 1985 à 2011, a été la pierre d'assises de l'édifice financier d'Oprah Winfrey. Ce talk-show suivi par des millions de téléspectateurs a amené la populaire animatrice à fonder, dès 1986, sa propre maison de production, Harpo Entertainment Group (Harpo étant Oprah, à l'envers).

ENC Harpo est l'as dans la manche dont Oprah s'est servi pour récupérer, du réseau ABC, les droits et le contrôle de sa célébrissime émission pour ensuite convaincre le même réseau de diffuser, pendant cinq ans, le talk-show sur toutes ses stations. Et ce dans une l'une des cases horaires les plus rentables, soit celle précédant les nouvelles. Un coup de maître sans précédent dans le lucratif monde de la télévision américaine.

Oprah Winfrey a ensuite élargi son emprise comme productrice en télévision en investissant présumément 10 millions de dollars pour la construction d'un studio de 88 000 pieds carrés, dans un secteur en plein développement de Chicago. Un lieu qui donne à Oprah la capacité « de faire ce qu'elle veut, économiquement parlant », selon Jeffrey Jacobs, directeur exécutif de Harpo Prod. Jeffrey Jacobs qu'Oprah considère d'ailleurs comme son agent, son gérant et son avocat tout à la fois... Elle qui n'a jamais embauché aucun de ces professionnels pour s'occuper d'elle, affirmant qu'elle ne comprenait pas pourquoi  « des gens remettent 40 % de leur cachet en commissions ou en honoraires ».

Quelques ratées

Seule ombre au tableau : les départs laborieux du réseau de télévision OWN, dont le déficit devrait être résorbé d'ici la fin de 2013, d'après des investisseurs consultés par Forbes. Dès son démarrage, en 2009, le réseau avait perdu des téléspectateurs, les critiques montrant du doigt les défaillances de la programmation. Oprah Winfrey a pris la responsabilité de cette déconfiture : « Je mesure ce que signifie le fait d'être le OW de OWN », a-t-elle déclaré en 2011 au Daily Variety.

Grâce à une entente conclue avec Comcast, 83 millions de foyers nord-américains sont maintenant branchés sur OWN. De plus, Oprah Winfrey a entamé la rediffusion des 4561 émissions du Oprah Winfrey Show sur OWN, dans le but de fournir « un outil d'apprentissage » aux téléspectateurs.

Omniprésente au petit écran, Oprah Winfrey s'est aussi illustrée au grand écran (The Color PurpleBeloved, pour ne nommer que ces longs métrages); elle a écrit des livres, a participé à moult spectacles, a animé quantité de galas et donne maintenant des conférences. La vedette a notamment foulé le sol canadien, passant par Vancouver en janvier, puis par Ottawa, Montréal et Hamilton  à la mi-avril pour un événement  intitulé « Une soirée avec Oprah Winfrey », durant laquelle elle  partage des réflexions et des histoires sur sa vie personnelle. Parmi les milliers de Canadiens (de Canadiennes, surtout) qui se sont déplacés pour entendre Oprah, certains ont payé jusqu'à 350 $ pour leur billet.

Réputée comme étant généreuse (elle aurait remis un chèque de 1,25 million de dollars en guise de cadeau de Noël à un de ses amis, présentateur à la télévision), Oprah Winfrey a consacré 400 millions de dollars de sa fortune personnelle à des oeuvres de bienfaisance, particulièrement The Oprah Winfrey Leadership Academy for Girls, en Afrique du Sud. 

Dans l'empire Oprah figurent aussi...

  • Oxygen Media Inc. (créé en 1998), à la fois réseau de télévision par câble et réseau interactif destiné aux femmes) qu'Oprah Winfrey a vendu en 2007 à NBC Universal pour 925 millions de dollars);
  • Le magazine O (créé en 2000) qui a connu le lancement le plus fulgurant de l'histoire des magazines et qui, à sa septième édition, était déjà distribué à deux millions d'exemplaires;
  • The Eccentric Restaurant Northwestern University, dont la célèbre animatrice s'est portée acquéreuse en 1999
  • Trois réseaux de stations de télévision affiliées

Sources : Forbes, The Daily Variety, Black Enterprise

PLUS:rc