NOUVELLES

Les Palestiniens entament la construction d'un musée portant sur leur histoire

11/04/2013 09:27 EDT | Actualisé 11/06/2013 05:12 EDT

Les Palestiniens ont entamé jeudi la construction du plus grand musée de la Cisjordanie consacré à leur existence, où ils envisagent raconter diverses histoires de Palestiniens vivant sur leur territoire, et celles de millions d'autres qui vivent à l'étranger.

Ce musée représente une nouvelle étape dans la quête palestinienne pour obtenir un État, en créant un endroit où rassembler 200 ans d'histoire, en plus de galeries et d'espaces de débat sur la cause palestinienne, a déclaré le directeur Jack Persekian.

L'institution financée par des fonds privés, qui a obtenu l'appui du gouvernement, est le plus grand projet du genre jamais entrepris par les Palestiniens en termes d'échelle, d'espace et de budgets.

M. Persekian dit espérer que le musée racontera les histoires non pas seulement des musulmans et des chrétiens palestiniens, mais également des Juifs qui vivaient dans ce qui était une Palestine administrée par la Grande-Bretagne avant la création d'Israël, en 1948.

Le musée attire l'attention sur les points de vue conflictuels se retrouvant au coeur du conflit israélo-palestinien.

Pour les Juifs, la fondation d'Israël a renforcé le retour d'un peuple en exil ayant des liens avec la Terre Sainte remontant à des milliers d'années. Les Palestiniens, quant à eux, réfèrent à ce même événement, et au déplacement de centaines de milliers de Palestiniens qui ont fui ou ont été expulsés de leurs maisons, comme une catastrophe.

La première phase de construction du musée, évaluée à 15 millions $ US, doit s'étaler sur deux ans et mener à un chantier couvrant 3000 mètres carrés. Le bâtiment de verre et de pierre a été conçu par la firme d'architecture dublinoise Heneghan Peng, qui construit également le nouveau musée national de l'Égypte.

Les organisateurs espèrent que le musée mènera à des partenariats avec les autres territoires où vivent des Palestiniens.

Bien que la construction soit une initiative privée, elle s'inscrit dans la foulée d'une série d'institutions que bâtissent les Palestiniens en attendant d'obtenir leur État.

Selon Khaled Hourani, directeur de l'Académie internationale des arts de la Palestine, «un musée est comme un aéroport ou un hôpital. Il s'agit de l'une des choses qui font partie d'un État».

PLUS:pc