NOUVELLES

Le rôle d'Al-Qaïda en Syrie prouve que la révolte est une duperie (journal)

11/04/2013 07:15 EDT | Actualisé 11/06/2013 05:12 EDT

L'allégeance que vient de prêter le puissant Front Al-Nosra au chef d'Al-Qaïda prouve que la révolte contre le régime syrien n'a été qu'un "leurre", estime jeudi Al-Watan, quotidien proche du pouvoir.

"Deux ans après le début du conflit en Syrie, les vérités commencent à se faire jour. Il est désormais clair qu'il existe un (complot) ourdi contre la Syrie pour établir un Etat islamique qui effacerait l'identité et l'histoire laïques de la Syrie", écrit le journal.

Le cas échéant, estime le journal, "le terrorisme se répandrait (...) et mettrait fin à des décennies de stabilité que la Syrie a vécu grâce à la sagesse, la conscience et l'ouverture de son peuple".

Le numéro un d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, a appelé dimanche les rebelles à lutter pour l'instauration d'un "Etat islamique jihadiste", en vue du "rétablissement du califat islamique".

Trois jours plus tard, Al-Nosra, en première ligne dans le combat contre le régime syrien, annonçait qu'il prêtait allégeance au chef du réseau extrémiste.

Pour Al-Watan, la révolte qui a éclaté en mars 2011 contre le régime de Bachar al-Assad n'est qu'"un leurre".

"Il s'agit d'Al-Qaïda et non d'une révolution pacifique. Trêve de mensonges et de tromperies, c'est un projet soutenu financièrement, militairement et politiquement par des soi-disant arabes et des occidentaux (...) qui ont voulu se venger de la Syrie car elle appuie la résistance" à Israël, estime le quotidien, en allusion au Qatar et à l'Arabie Saoudite, virulents critiques de Damas.

"Ils ont prétexté l'amitié alors qu'ils oeuvrent pour tuer ce peuple, le contraindre à l'exil et détruire son Etat", souligne le journal en allusion aux Amis de la Syrie, qui regroupent les pays soutenant l'opposition syrienne.

Pour Al-Watan, "la Syrie se livre depuis deux ans à une véritable guerre contre votre terrorisme (...) une guerre que le peuple syrien gagnera en rejetant votre terrorisme et votre extrémisme. Le peuple syrien main dans la main avec son armée va anéantir le dernier terroriste ayant souillé le sol syrien".

L'agence officielle Sana avait déjà indiqué mardi que l'ONU et le Conseil de sécurité "doivent choisir entre l'alignement sur le terrorisme représenté par Al-Qaïda et le droit du peuple syrien et de son gouvernement à combattre le terrorisme".

rm/sk/ram/feb

PLUS:afp