BIEN-ÊTRE

Le marasme des ventes de PC s'accentue au premier trimestre

11/04/2013 07:29 EDT | Actualisé 11/06/2013 05:12 EDT

Les ventes mondiales de PC se sont littéralement effondrées au premier trimestre, selon de premières estimations publiées mercredi qui confirment le marasme de ce marché cannibalisé par les engins mobiles comme les tablettes.

Le cabinet de recherche IDC chiffre le nombre de PC écoulés à 76,3 millions d'unités, soit un plongeon de 13,9% sur un an, du jamais vu depuis près de 20 ans et la publication des premières données trimestrielles d'IDC en 1994.

A peine moins pessimiste, un autre cabinet, Gartner, évalue le recul à 11,2% avec 79,2 millions d'unités vendues. D'après lui, c'est la première fois depuis le deuxième trimestre 2009 que les ventes sont inférieures à 80 millions.

"Bien que la réduction des ventes ne soit pas une surprise, l'ampleur de la contraction est à la fois surprenante et inquiétante", a commenté David Daoud, un analyste d'IDC.

C'est le quatrième trimestre consécutif de recul des ventes, mais à titre de comparaison, pour les trois derniers mois de 2012, IDC et Gartner avaient estimé la baisse à seulement 6,4% et 4,9% respectivement.

Le marché du PC est confronté à l'âpre concurrence des nouveaux appareils mobiles permettant d'accéder à internet: les smartphones et les tablettes, en plein boom, "continuent de détourner les dépenses des consommateurs", souligne IDC.

Le cabinet souligne aussi le peu de succès jusqu'ici des efforts des fabricants de PC pour renouveler leur gamme. On a vu apparaître des PC avec de nouvelles fonctions tactiles s'inspirant des mobiles, des appareils hybrides entre ordinateur et tablette ou très fins (ultrabooks), mais leur prix reste souvent trop élevé.

Quant à Windows 8, la dernière version du logiciel d'exploitation de Microsoft qui reste une référence dans le secteur des PC, il n'a pas été à la hauteur des espoirs des fabricants qui comptaient sur lui pour relancer le marché.

IDC évoque "un accueil faible" pour Windows 8, et un autre de ses analystes, Bob O'Donnell, prévient que "Microsoft va devoir prendre des décisions très dures s'il veut aider à revigorer le marché des PC".

IDC comme Gartner relèvent en outre le facteur aggravant représenté par les restructurations en cours chez les deux poids lourds américain du secteur, Hewlett Packard (HP) et Dell.

Le premier, en difficultés depuis trois ans, a annoncé un plan de 29.000 suppressions d'emplois l'an dernier, mais "cette restructuration interne affecte les ventes", selon Gartner.

Le second a annoncé en février son intention de quitter la Bourse en se faisant racheter par son patron-fondateur Michael Dell et un fonds d'investissement, mais ce plan est contesté par plusieurs de ses actionnaires. "Les discussions sur Dell (...) ont eu des conséquences sur les ventes, les concurrents s'attaquant énergiquement à la position de Dell sur le marché professionnel", note Gartner dans son communiqué.

Au final, HP confirme sa première place mondiale au premier trimestre, mais de peu: IDC et Gartner chiffrent tous deux la chute de ses ventes à près de 24% et un peu moins de 12 millions d'unités, avec une part de marché estimée à respectivement 15,7% et 14,8%, contre 15,3% et 14,7% pour le chinois Lenovo.

Pour Dell, numéro trois mondial, les cabinets évaluent la baisse des ventes à respectivement 10,9% et 11,2% (autour de 9 millions d'unités).

La chute des ventes est aussi rude pour le numéro 4 mondial Acer (-31,3% selon IDC, -29,3% selon Gartner).

Lenovo est finalement le seul à limiter la casse, avec des ventes qui stagnent à 11,7 millions d'unités. Et le groupe chinois a estimé mercredi avoir "encore plein de marge pour prendre des parts sur ce marché".

soe/sl/rap