NOUVELLES

Damas entend créer un bureau de boycottage d'usines turques

11/04/2013 07:25 EDT | Actualisé 11/06/2013 05:12 EDT

Le ministère syrien de l'Economie et du Commerce extérieur projette de fonder "un bureau de boycottage des usines turques" ayant contribué à "saboter l'économie nationale", ont indiqué le quotidien Al-Watan, proche du régime et un responsable syrien.

"Ces usines qui ont contribué à saboter l'économie nationale syrienne et à piller les usines à Alep et sa province (...) ne méritent pas que l'on traite avec elles d'une manière légale", a déclaré à l'AFP le vice-ministre de l'Economie Abdel-Salam Ali.

"Ces usines seront sur une liste noire et privées de toute opération d'investissement en Syrie", a expliqué M. Ali assurant que le bureau de boycottage de certaines usines turques est en cours d'établissement.

Le vice-ministre a néanmoins souligné "l'attachement de la Syrie à de bonnes relations avec le peuple turc".

Le mois dernier, la Chambre syrienne de l'industrie avait porté plainte contre le gouvernement turc de Recep Tayyip Erdogan, l'accusant d'avoir "parrainé le terrorisme" et "pillé des usines" en Syrie, selon les journaux syriens.

La plainte avait été déposée devant la justice d'un pays européen qui n'a pas été précisé, et devrait être défendue par des avocats de plusieurs nationalités, avait indiqué Al-Watan.

Auparavant alliée du président syrien Bachar al-Assad, la Turquie a rompu avec Damas, soutient la rébellion contre le régime et héberge officiellement près de 200.000 réfugiés qui ont fui les combats en Syrie.

rm/sk/feb

PLUS:afp