NOUVELLES

Washington presse Pékin de bien traiter le neveu du dissident Chen Guangcheng

10/04/2013 02:44 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont exhorté mercredi la Chine à bien traiter ses ressortissants, notamment le neveu emprisonné du dissident Chen Guangcheng, qui avait fui en 2012 sa résidence surveillée à Pékin avant que la Chine ne l'autorise à s'exiler aux Etats-Unis.

"Nous sommes très préoccupés par les informations selon lesquelles des surveillants de prison ont maltraité Chen Kegui, le neveu d'un grand défenseur des droits de l'homme, Chen Guangcheng, pendant son incarcération, et que des autorités locales continuent de harceler des membres de sa famille", a déclaré le porte-parole adjoint du département d'Etat, Patrick Ventrell.

"C'est pourquoi nous exhortons le gouvernement chinois à traiter tous ses ressortissants, y compris Chen Kegui, équitablement et avec dignité", a-t-il ajouté lors du point de presse quotidien.

Dans un entretien mardi à l'AFP, l'avocat Chen Guangcheng, aveugle de naissance, a accusé les autorités chinoises de ne pas respecter leur promesse d'assurer la sécurité de sa famille et d'enquêter sur les abus qu'il avait dénoncés.

Il a notamment déploré la condamnation, en novembre 2012, de son neveu Chen Kegui à plus de trois ans de prison pour coups et blessures volontaires lors du départ de son oncle au printemps 2012, en pleine visite à Pékin de la secrétaire d'Etat de l'époque Hillary Clinton.

Selon M. Chen, son neveu avait ensuite été sévèrement battu.

Le militant, qui avait mis en cause les excès de la politique de l'enfant unique en Chine, a appelé les Etats-Unis à publier le contenu des négociations menées il y a un an avec Pékin, quand il s'était réfugié à l'ambassade américaine.

A cet égard M. Ventrell a dit n'être "pas au courant" de l'existence d'un tel document sur ces tractations.

are/nr/bdx

PLUS:afp