NOUVELLES

USA: projet de budget stable pour la défense à 527 milliards de dollars

10/04/2013 12:23 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

Le Pentagone a présenté mercredi un projet de budget de la défense stable à 526,6 milliards de dollars, qui ne prend en compte ni la menace de coupes automatiques ni le coût de la guerre en Afghanistan.

Dévoilé avec deux mois de retard, le projet de budget pour l'exercice 2014, qui court du 1er octobre 2013 au 30 septembre 2014, est en augmentation de 1,2 milliard de dollars par rapport au budget présenté l'an passé par le président Barack Obama, mais il est en baisse de 0,9 milliard par rapport à la loi de financement adoptée par le Congrès faute d'accord sur un budget en bonne et due forme.

Il ne prend cependant pas en compte le coût de la guerre en Afghanistan, qui sera dévoilé ultérieurement, précise le Pentagone. L'an passé, l'exécutif avait requis 88,5 milliards de dollars pour couvrir le coût de cette guerre, pour un contingent de 66.000 hommes. Les troupes américaines seront divisées par deux d'ici février 2014.

Et faute d'accord au Congrès, le projet de budget 2014 s'expose à la menace de coupes automatiques d'une cinquantaine de milliards de dollars. Comme en 2013 où 41 milliards de dollars de coupes automatiques sont mises en oeuvre depuis début mars.

Le projet identifie 31 milliards de dollars de mesures d'économies, dont 13,7 milliards grâce à la restructuration ou l'annulation de certains programmes d'armement. Aucun programme majeur n'est touché.

Le Pentagone compte également demander au Congrès l'autorisation de fermer des bases. Son ancien patron Leon Panetta en avait émis le souhait l'an passé mais s'était heurté à l'hostilité des élus.

Si les budgets de l'armée de Terre (-2,3 milliards) et de la Marine (-3,1) baissent, l'armée de l'Air tire son épingle du jeu avec un budget en hausse de 4,7 milliards, à la faveur d'une augmentation des budgets consacrés à la maintenance et aux constructions militaires.

En raison des coupes automatiques, elle a dû se résoudre à clouer au sol mardi 17 de ses 63 escadrons d'avions de combat jusqu'à fin septembre.

Le nombre de navires opérationnels devrait tomber en 2014 à 273 contre 285 actuellement. Un programme sur 30 ans prévoit que la Navy dispose à terme de 306 navires.

En 2014, elle achètera notamment 4 nouveaux navires de combat littoral (LCS), un destroyer et deux sous-marins d'attaque. L'Air Force compte elle acheter 29 avions furtifs F-35, 18 avions de transport C-130 et continuer à financer le développement du nouvel avion-ravitailleur KC-46 et du futur bombardier à long rayon d'action.

Le Pentagone se dotera en outre de près de 7.000 bombes guidées (deux fois plus qu'en 2013) ou encore de 27 drones de la gamme Predator/Reaper et deux drones Global Hawk.

mra-ddl/lb

PLUS:afp