NOUVELLES

USA: projet de budget 2014 en baisse de 6% pour le département d'Etat

10/04/2013 03:58 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a présenté mercredi un projet de budget 2014 pour son ministère en baisse de 6% à 47,8 milliards de dollars, avec une réduction conséquente pour l'Irak et l'Afghanistan, et une hausse pour l'Asie et la sécurité du réseau diplomatique.

Dans ce budget provisoire du département d'Etat et de l'Agence américaine pour le développement international (USAID) pour l'exercice allant du 1er octobre 2013 au 30 septembre 2014, M. Kerry argue qu'une diplomatie et une aide au développement conséquentes permettront d'éviter des interventions militaires coûteuses.

"Partout dans le monde, notre travail pour éviter aujourd'hui des conflits nous aidera à faire en sorte que nous n'ayons pas à déployer des troupes demain", écrit le secrétaire d'Etat dans sa lettre de cadrage adressée au Congrès.

Le nouveau patron de la diplomatie américaine formule sa première demande de budget sans tenir compte des coupes budgétaires automatiques actuelles de l'Etat fédéral et alors que le budget requis pour l'exercice 2013 n'a jamais été adopté par le Congrès.

La baisse de 6% a donc été calculée par rapport au budget 2012 et est censée respecter l'équilibre entre la discipline budgétaire requise par Washington et l'ambition de maintenir le rang de première puissance diplomatique de la planète, selon le département d'Etat.

La poste budgétaire qui subit la plus forte réduction est l'assistance non militaire que le ministère américain des Affaires étrangères verse à l'Irak et l'Afghanistan, avec toutefois respectivement 1,7 milliard de dollars et 3,1 milliards de dollars demandés (aide au développement, assistance économique, soutien aux institutions démocratiques et à la société civile, formation des forces de sécurité, lutte antidrogue...).

Alors que l'armée américaine a définitivement quitté l'Irak fin 2011 et que Washington prépare son retrait d'Afghanistan pour la fin 2014, M. Kerry assure que "même si nous demandons moins que les années précédentes, (...) l'engagement de l'Amérique ne faiblira pas".

En revanche, pour la région Asie-Pacifique, le coeur de la diplomatie du "pivot" ou du "rééquilibrage" de la politique étrangère du président Barack Obama, la hausse du budget est de 7%, à 1,2 milliard de dollars, principalement à destination de l'Asie du sud-est.

Enfin, le département d'Etat, traumatisé par l'attaque terroriste contre son consulat à Benghazi (Libye) le 11 septembre 2012 et la mort de son ambassadeur, a demandé une hausse de son budget, à 4,4 milliards de dollars, pour la sécurité et l'amélioration des infrastructures de son réseau diplomatique et consulaire.

nr/are

PLUS:afp