NOUVELLES

Un faux Rockefeller allemand reconnu coupable d'assassinat à Los Angeles

10/04/2013 03:45 EDT | Actualisé 10/06/2013 05:12 EDT

Un imposteur allemand s'étant fait passer notamment pour un héritier de la famille Rockefeller a été reconnu coupable mercredi de l'assassinat de son ancien propriétaire en Californie (ouest des Etats-Unis), commis voilà 18 ans.

Jugé par un jury de Los Angeles, Christian Gerhartsreiter, 52 ans, était accusé d'avoir tué le propriétaire de sa maison, John Sohus, disparu avec sa femme en 1985 et dont le corps, découpé en morceaux, avait été retrouvé enfoui dans son jardin d'un beau quartier de Los Angeles en 1994, dans des sacs en plastique.

L'homme né en Allemagne en 1961 et entré aux Etats-Unis il y a plus de 30 ans encourt 26 ans de prison. Sa sentence sera prononcée le 26 juin.

Selon l'accusation, l'Allemand est également responsable de la mort de Linda Sohus, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sans toutefois apporter assez de preuves pour le poursuivre.

Après le crime, l'homme avait déménagé sur la côte est dans le Connecticut et vécu sous différents noms, dont celui de Clark Rockefeller, identité sous laquelle il fut marié pendant 12 ans.

Qu'il se fasse passer pour un aristocrate anglais ou un producteur hollywoodien, l'accusé a vécu durant plus de dix ans sans permis de conduire, ni compte en banque, sans signer le moindre bail, ni prendre l'avion vol par peur d'être reconnu. Il avait finalement été retrouvé en 2008 et était en prison depuis, dans l'attente de son procès.

Il avait déjà été condamné à cinq ans de prison en 2009 pour l'enlèvement de sa petite fille alors âgée de 7 ans.

Dans son réquisitoire, le procureur avait balayé lundi l'argument de la défense qui soutient depuis le début que Linda Sohus aurait assassiné son mari.

"Il est coupable de ce meurtre et est en cavale depuis 28 ans", a affirmé le procureur. Pour lui, l'absence de mobile n'innocente pas l'accusé. "Il voulait John mort pour une raison qui lui appartient".

"Il est bien plus plausible que Linda Sohus ait tué son mari plutôt que l'accusé qui n'avait pas de mobile", a rétorqué la défense, avançant également que l'Allemand aurait été "l'un des meurtriers les plus stupides de l'histoire de la Californie du sud" s'il avait réellement empaqueté les parties du corps de la victime dans des sacs en plastique provenant de l'université où il étudiait.

gw-mt/rap/lor

PLUS:afp